Téléchargez
notre application
Ouvrir

Nouvelle embuscade meurtrière dans le nord du Nigeria

reuters.com  |   |  261  mots

MAIDUGURI, Nigeria (Reuters) - Des insurgés islamistes ont tué samedi matin au moins 25 soldats et des civils dans une embuscade dans le nord-est du Nigeria, la seconde attaque meurtrière contre l'armée cette semaine, apprend-on de deux sources proches des services de sécurité.

Les assaillants ont ouvert le feu sur les militaires alors que ces derniers escortaient un groupe d'habitants évacués d'un village de l'Etat de Borno, où la secte islamiste Boko Haram a lancé une insurrection armée il y a dix ans.

"Ils ont encerclé les véhicules de l'armée et des civils et ont ouvert le feu", a dit l'une des sources, membre d'un groupe d'autodéfense mis en place par les autorités dans la région.

"Ils ont échangé des coups de feu pendant plusieurs minutes avant que les membres de Boko Haram ne prennent le dessus", a ajouté cette source.

Le gouvernement nigérian affirme que l'insurrection menée au Nigeria par Boko Haram et son rival l'Etat islamique Province Afrique de l'Ouest est en train de s'éteindre mais les militaires continuent de subir de lourdes pertes.

Le conflit a fait en dix ans plus de 30.000 morts et des millions de déplacés.

L'EI pour l'Afrique de l'Ouest a revendiqué mercredi la mort de 20 soldats nigérians tués lors d'une opération conduite deux jours plus tôt et a publié une vidéo montrant l'exécution de neuf autres militaires.

(Rédaction de Maiduguri, avec Paul Carsten à Abuja; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)