Téléchargez
notre application
Ouvrir

Gaz naturel : Chypre compte sur le soutien de l'UE face à la Turquie

reuters.com  |   |  347  mots
Gaz naturel: chypre compte sur le soutien de l'ue face a la turquie[reuters.com]
(Crédits : Darrin Zammit Lupi)

ATHENES/ISTANBUL (Reuters) - Le président chypriote Nicos Anastasiades s'est dit convaincu mardi que l'Union européenne allait durcir le ton contre la Turquie, qui vient d'annoncer l'envoi d'un second navire de forage pour explorer les fonds marins autour de Chypre à la recherche de gaz naturel.

Chypre a menacé lundi de bloquer l'ouverture de nouveaux processus d'adhésion à l'UE si Bruxelles ne prend pas position en sa faveur.

Le gouvernement chypriote grec au pouvoir à Nicosie estime que les explorations turques au nord de l'île, contrôlé par un gouvernement sécessionniste proturc, constituent une violation de sa zone économique exclusive.

"Je suis optimiste (sur le fait) que l'Union européenne va s'exprimer plus fermement qu'elle ne l'a fait jusqu'à présent, et c'est notre objectif", a déclaré Nicos Anastasiades à des journalistes à Nicosie.

Chypre a reçu vendredi le soutien des pays méditerranéens de l'UE réunis en sommet à Malte, dont celui du président français Emmanuel Macron.

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE se réunissent ce mardi à Luxembourg pour envisager l'ouverture de négociations d'adhésion formelles avec l'Albanie et la Macédoine du Nord.

Lors d'une réunion préparatoire lundi, le représentant chypriote s'est opposé à l'adoption d'un projet de déclaration commun à ce sujet.

Le président Anastasiades a laissé planer le doute mardi sur la détermination de son pays à mettre à exécution sa menace de bloquer les processus d'adhésion.

"Laissez-nous gérer cette affaire de manière appropriée, en fonction des futurs développements. Ce n'est pas en faisant des déclarations à l'emporte-pièce, à la manière des Turcs, que nous atteindrons notre objectif", a-t-il dit.

La Turquie effectue depuis début mai des explorations au large de Chypre. Le ministre turc de l'Energie, Fatih Donmez, a annoncé qu'un second navire de forage appareillerait jeudi à destination de l'île, où il devrait être opérationnel début juillet, selon l'agence Anadolu.

(Michele Kambas à Athènes et Ali Kucukgocmen à Istanbul; Tangi Salaün pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief)