Téléchargez
notre application
Ouvrir

Une vingtaine de villageois exécutés dans le nord-est du Nigeria

reuters.com  |   |  248  mots

MAIDUGURI, Nigeria (Reuters) - Une vingtaine de civils ont été tués lors d'une attaque d'insurgés islamistes dans le village de Ngamngam de l'Etat de Borno dans le nord-est du Nigeria, rapportent plusieurs sources mercredi.

Les assaillants ont lancé leur attaque dans cette localité proche de la frontière du Niger lundi soir avant de prendre la fuit mardi matin, a indiqué un responsable gouvernemental ayant requis l'anonymat.

Les insurgés ont exécuté une vingtaine de villageois qui se trouvaient dans leurs fermes tandis qu'une partie de la population s'enfuyait vers la ville voisine de Damasak, a précisé une source au sein des services de sécurité.

Un membre d'une organisation d'auto-défense favorable au gouvernement nigérian a indiqué avoir aidé à l'évacuation des cadavres sans préciser leur nombre.

La responsabilité de cette attaque qui intervient moins d'un mois après le début du second mandat du président Muhammadu Buhari n'a pas été revendiquée.

La source au sein des services de sécurité a estimé que cette tuerie était probablement le fait de membres de la secte islamiste Boko Haram et non du groupe d'insurgés de l'Etat islamique dans la Province de l'Afrique occidentale.

Une trentaine de personnes ont été tuées par des kamikazes la semaine passée dans une attaque commise dans la ville de Konduga dans le nord-est du pays.

(Rédaction de Maiduguri et Paul Carsten à Abuja; Pierre Sérisier pour le service français)