Téléchargez
notre application
Ouvrir

Israël : Ehud Barak annonce son retour en politique

reuters.com  |   |  373  mots
Israel: ehud barak annonce son retour en politique[reuters.com]
(Crédits : Corinna Kern)

JERUSALEM (Reuters) - L'ancien Premier ministre israélien Ehud Barak a annoncé mercredi son retour sur la scène politique à la tête d'un nouveau parti en vue des élections législatives du 17 septembre, assurant vouloir mettre fin à la "direction corrompue" de l'Etat hébreu.

Cette candidature de l'ancien chef du Parti travailliste pourrait diviser le centre gauche et nuire aux chances de Benny Gantz, actuellement le plus sérieux concurrent de Benjamin Netanyahu, d'empêcher le Premier ministre sortant de décrocher un cinquième mandat à la tête du gouvernement.

La Knesset s'est auto-dissoute le mois dernier après avoir constaté l'échec de Netanyahu, chef du Likoud (droite), à former un nouveau gouvernement à l'issue des élections d'avril.

"Nous sommes là aujourd'hui pour commenter la situation autour de nous et annoncer la création d'un nouveau parti", a dit Ehud Barak, âgé de 77 ans, lors d'une conférence de presse.

Il n'a pas donné le nom de ce parti et n'a pas exclu la formation d'une alliance avec les partis centristes et de gauche pour mettre fin au règne de Netanyahu.

"Il faut faire tomber le régime de Netanyahu, avec ses zélotes messianiques radicaux et sa direction corrompue", a déclaré Barak, par allusion aux alliés ultra-religieux du Premier ministre.

Au pouvoir sans discontinuer depuis dix ans, Netanyahu doit être entendu en octobre par le procureur général d'Israël, qui a annoncé son intention de l'inculper pour fraude et corruption dans trois dossiers distincts.

Benjamin "Bibi" Netanyahu, 69 ans, nie toute malversation et se dit victime d'une chasse aux sorcières.

"Bibi, le temps est venu - votre dernière chance de rentrer à la maison de votre propre gré", a déclaré Ehud Barak.

Ancien chef de l'armée et militaire plus décoré d'Israël, Barak a dirigé le gouvernement entre 1999 et 2001. Il a également occupé le poste de ministre de la Défense entre 2007 et 2013, dans les gouvernements d'Ehud Olmert et de Netanyahu, avant de se lancer dans les affaires.

Il s'en prend régulièrement sur les réseaux sociaux à Netanyahu, qu'il a eu autrefois sous ses ordres au sein d'une unité d'élite.

(Jeffrey Heller; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)