Téléchargez
notre application
Ouvrir

Malte : Demande d'enquête publique sur le meurtre d'une journaliste

reuters.com  |   |  296  mots
Malte: demande d'enquete publique sur le meurtre d'une journaliste[reuters.com]
(Crédits : Darrin Zammit Lupi)

STRASBOURG (Reuters) - L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a demandé à Malte mercredi l'ouverture d'une enquête publique indépendante sur l'assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia au vu de l'inertie de sa propre justice, près de deux ans après les faits.

La journaliste d'investigation, qui dénonçait sur son blog des affaires de corruption impliquant des responsables politiques de l'île, dont le Premier ministre Joseph Muscat, a été tuée le 16 octobre 2017 dans l'explosion de son véhicule.

L'APCE a également décidé de lancer une procédure de «suivi» concernant l'île-Etat de la Méditerranée. Sa commission du même nom devra vérifier le respect par Malte de ses engagements en termes d'Etat de droit, de démocratie et de respect des droits de l'homme.

La résolution a été adoptée à Strasbourg par 72 voix contre 18 et 3 abstentions.

« Les autorités maltaises ont eu plus de deux ans et personne n'a encore été jugé; il est grand temps d'ouvrir une enquête publique », a estimé Pieter Omtzigt, un parlementaire néerlandais démocrate-chrétien rapporteur du projet de résolution.

Dans cette affaire, trois hommes soupçonnés d'avoir commis le meurtre ont été inculpés en décembre 2017 mais ils ont plaidé non coupable tandis que les commanditaires n'ont toujours pas été identifiés.

A défaut de jugement, les trois hommes pourraient être prochainement libérés.

Le rapport de Pieter Omtzigt dénonce les conflits d'intérêt au sein de la police et de la magistrature, le manque d'indépendance des parlementaires, des responsables de la police et des magistrats vis-à-vis du pouvoir politique et les interventions intempestives de celui-ci dans l'enquête.

(Gilbert Reilhac édité par Danielle Rouquié)