Téléchargez
notre application
Ouvrir

Décès de l'ancien Premier chinois Li Peng, "boucher de Tiananmen"

reuters.com  |   |  292  mots
Deces de l'ancien premier chinois li peng, boucher de tiananmen[reuters.com]
(Crédits : Will Burgess)

PEKIN (Reuters) - L'ancien Premier ministre chinois Li Peng, qui avait ordonné en 1989 la répression sanglante du soulèvement étudiant à Pékin, ce qui lui a valu d'être surnommé "le boucher de Tiananmen" par de nombreux habitants de la capitale, s'est éteint lundi à l'âge de 90 ans, rapportent mardi les médias officiels chinois.

Comme Deng Xiaoping, qui dirigeait la Chine à l'époque du mouvement pro-démocratie, Li Peng était un partisan de la ligne dure au sein du Parti communiste chinois (PCC).

En proclamant la loi martiale peu avant l'intervention des chars sur la place Tiananmen le 4 juin 1989, il était devenu l'un des visages de la répression, dont le bilan officiel est de 300 morts - en grande majorité des soldats - mais que les défenseurs des droits de l'homme estiment à plusieurs milliers. Le sujet demeure tabou en Chine trente ans plus tard.

L'agence Chine nouvelle a salué mardi la mémoire de Li Peng qui, "avec le soutien affirmé" de Deng Xiaoping et "en accord avec la plupart des camarades du Bureau politique du Comité central (du PCC), avait pris des mesures décisives pour mettre fin au soulèvement et pour pacifier les émeutes contre-révolutionnaires".

Li Peng est resté Premier ministre jusqu'en 1998, pendant une période où la Chine était sous le coup de sanctions occidentales.

Décrit par Chine nouvelle comme un "soldat loyal du communisme", il demeure assez populaire au sein de la classe ouvrière chinoise en raison de sa réticence à mener les réformes économiques que son successeur, Zhu Rongji, a finalement mises en oeuvre, provoquant de nombreuses suppressions d'emplois et une mutation du modèle productif.

(Michael Martina et Tony Munroe; Tangi Salaün pour le service français)