Téléchargez
notre application
Ouvrir

Portland : Face-à-face entre extrémistes de droite et antifascistes, 13 arrestations

reuters.com  |   |  235  mots
Portland: face-a-face entre extremistes de droite et antifascistes, 13 arrestations[reuters.com]
(Crédits : Jim Urquhart)

(Reuters) - Treize personnes ont été arrêtées samedi à la suite d'un face-à-face tendu entre manifestants d'extrême droite et contre-manifestants antifascistes à Portland, dans l'Oregon.

Des centaines de militants d'extrême droite de l'organisation Proud Boys étaient réunis lorsqu'ils ont été rejoints par un nombre similaire de contre-manifestants antifascistes près d'un parc sur le front de mer.

Des heurts ont éclaté entre les deux camps, ainsi qu'entre des policiers et des manifestants antifascistes à la fin du rassemblement.

Quatre personnes ont été évacuées pour des blessures légères, a indiqué la police, qui a saisi des armes appartenant à plusieurs groupes, notamment des répulsifs anti-ours, des boucliers et des barres de fer.

Des affrontements entre manifestants d'extrême droite et antifascistes ont déjà eu lieu à plusieurs reprises à Portland ces derniers mois.

Quelques heures avant les rassemblements samedi, Donald Trump a déclaré qu'une "attention toute particulière" était portée à la classification de la mouvance antifasciste comme organisation terroriste.

"Portland est surveillé de très près. J'espère que le maire sera capable de bien faire son travail!", écrit-il sur Twitter.

Le maire de Portland, Ted Wheeler, a répondu qu'il ne se préoccupait pas des tweets en provenance de Washington. "Et franchement, ce n'est pas utile (...) C'est une situation potentiellement dangereuse et volatile", a-t-il déclaré à CNN.

(Maria Caspani; Arthur Connan pour le service français)