Téléchargez
notre application
Ouvrir

Chaîne humaine pacifique à Hong Kong avant les actions du week-end

reuters.com  |   |  565  mots
Hong kong se prepare a de nouvelles manifestations[reuters.com]
(Crédits : Tyrone Siu)

par Jessie Pang et Felix Tam

HONG KONG (Reuters) - Des milliers de personnes ont formé une chaîne humaine vendredi à Hong Kong, montrant aux autorités du territoire semi-autonome chinois et au gouvernement de Pékin une détermination intacte après près de trois mois de manifestations pour la démocratie.

Les organisateurs ont dit vouloir s'inspirer de ce qui avait été fait à travers les Etats baltes le 23 août 1989 et que l'on a appelé la Voie balte : deux millions de personnes s'étaient rassemblées sur plusieurs centaines de kilomètres pour former une chaîne humaine allant de Vilnius à Tallinn et réclamer l'indépendance à l'Union soviétique.

Des lumières brillaient également au sommet de la Roche du lion qui domine le quartier de Kowloon.

La présence policière était maigre et la manifestation a pris fin à 21h00 (13h00 GMT).

Par ailleurs, de nouvelles tensions se font jour sur le plan diplomatique entre la Chine et certaines puissances occidentales. Le consulat du Canada à Hong Kong a ainsi suspendu vendredi les déplacements de son personnel local en direction de la Chine continentale, une annonce qui intervient après qu'un employé chinois du consulat britannique a été arrêté à Shenzhen, de l'autre côté de la frontière.

Pékin a accusé la Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale, et d'autres nations étrangères d'ingérence dans ses affaires à Hong Kong.

PERTURBER LES TRANSPORTS

Des protestataires ont parallèlement déclaré sur les réseaux sociaux qu'ils comptaient perturber les transports en direction de l'aéroport international durant le week-end. Le mot d'ordre est de s'y rendre par tous les moyens de transports disponibles pour saturer les accès à l'aéroport.

L'aéroport de Hong Kong, l'un des plus fréquentés de la planète, avait été contraint de fermer temporairement en début de semaine dernière et d'annuler un millier de vols. Des incidents parfois violents avaient éclaté entre manifestants et forces de l'ordre à l'intérieur des terminaux.

Dans un encart publicitaire publié vendredi dans les principaux journaux de Hong Kong, la direction de l'aéroport appelle les jeunes à "aimer Hong Kong" et dit son opposition aux agissements ayant "bloqué et interféré dans les opérations de l'aéroport".

La Haute cour de justice a prolongé vendredi une mesure limitant l'accès des manifestants à certaines zones de l'aéroport, disant vouloir ainsi bannir "ceux qui veulent délibérément faire obstruction" à ses activités normales.

Le mouvement de protestation, né en avril du rejet d'un projet de loi qui aurait permis l'extradition de suspects vers la Chine continentale, s'est élargi depuis le mois de juin à des revendications plus larges, dont la démission de la cheffe du gouvernement local Carrie Lam et la protection des libertés et de l'autonomie dont jouit l'ancienne colonie britannique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997.

Nombre de Hongkongais estiment que ce régime particulier, résumé par la formule "un pays, deux systèmes", est aujourd'hui menacé par l'emprise croissante qu'exerce le gouvernement central chinois.

La contestation, qui pèse aussi sur l'activité économique du territoire, constitue un défi sans précédent pour le président chinois Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir, en 2012.

(avec Jessie Pang, Lukas Job et Anne Marie Roantree; Jean Terzian, Henri-Pierre André et Danielle Rouquié pour le service français)