Téléchargez
notre application
Ouvrir

Deux drones israéliens détruits à Beyrouth confirme l'armée libanaise

reuters.com  |   |  358  mots
Deux drones israeliens detruits a beyrouth confirme l'armee libanaise[reuters.com]
(Crédits : Mohamed Azakir)

BEYROUTH (Reuters) - Un drone israélien est tombé et un autre a explosé aux premières heures de dimanche dans les faubourgs sud de Beyrouth, mais n'ont causé que des dégâts matériels, a confirmé l'armée libanaise.

L'armée dit être arrivée "immédiatement" et avoir bouclé la zone où sont tombés les deux engins, à 02h30 (samedi 23h30 GMT).

Le Hezbollah avait annoncé qu'un drone israélien était tombé et qu'un deuxième avait explosé près du sol dimanche matin, endommageant le centre de presse du Hezbollah dans la banlieue de Dahiyeh à Beyrouth.

L'armée israélienne a déclaré qu'elle ne commentait pas les informations venues de l'étranger.

D'après le représentant du Hezbollah, le second drone lancé par Tsahal a causé quelques dégâts lorsqu'il s'est écrasé avant l'aube près du centre de presse du mouvement chiite, en périphérie de la capitale.

Il a fait cette annonce quelques heures après qu'Israël a déclaré avoir mené une offensive aérienne contre des soldats iraniens et des milices chiites alliées à l'Iran près de la capitale syrienne, Damas, avec pour but d'empêcher le lancement d'une attaque aux drones contre l'Etat hébreu.

Des habitants ont dit avoir entendu une explosion. Selon un témoin, l'armée a fermé l'accès à un quartier dans lequel un incendie s'était déclaré.

Israël considère l'Iran comme sa principale menace et mène régulièrement des attaques contre des cibles iraniennes et des milices alliées de Téhéran, comme le Hezbollah.

L'Etat hébreu et le mouvement chiite libanais se sont livré une guerre d'un mois en 2006 qui a fait près de 1.200 morts au Liban, pour la plupart des civils, et 158 morts en Israël, pour la plupart des soldats.

Ces dernières années, le Liban s'est plaint à plusieurs reprises auprès des Nations unies du survol de son espace aérien par des avions israéliens.

(Laila Bassam, avec Maayan Lubell et Lisa Barrington à Beyrouth; Jean Terzian et Danielle Rouquié pour le service français)