Téléchargez
notre application
Ouvrir

Séoul débute des exercices militaires sur fond de tensions avec Tokyo

reuters.com  |   |  381  mots
Seoul debute des exercices militaires sur fond de tensions avec tokyo[reuters.com]
(Crédits : Handout .)

SEOUL (Reuters) - L'armée sud-coréenne va mener pendant deux jours des manoeuvres militaires autour d'îlots que se disputent la Corée du Sud et le Japon, rapporte dimanche l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, dans un climat de tensions diplomatiques entre les deux voisins.

La Corée du Sud et le Japon sont de longue date en conflit à propos des Rochers Liancourt, des îlots administrés par Séoul mais dont la souveraineté est revendiquée par le Japon, ce qui a attisé les tensions diplomatiques dans la région Asie-Pacifique.

Ces îlots, appelés Dokdo en Corée du Sud et Takeshima au Japon, se trouvent presque à équidistance des deux voisins, en mer du Japon, que Séoul dénomme mer de l'Est.

D'après l'agence Yonhap, les exercices militaires sud-coréens devaient débuter dimanche, soit trois jours après que la Corée du Sud a annoncé qu'elle mettait fin à un accord de partage en matière de renseignement avec le Japon, intensifiant la querelle qui oppose Séoul et Tokyo sur le commerce et le poids de l'histoire.

A Tokyo, le ministère japonais des Affaires étrangères a déclaré que les manoeuvres sud-coréennes autour des îlots Takeshima étaient inacceptables et demandé leur fin.

Ces îlots sont "de toute évidence une partie inhérente au territoire du Japon", a déclaré un représentant de la diplomatie japonaise dans un communiqué transmis à l'ambassade de Corée du Sud à Tokyo.

Le Japon a annoncé au début du mois qu'il retirerait la Corée du Sud de la liste des pays qui bénéficient d'un contrôle minimal de leurs exportations vers le Japon.

Les tensions entre Tokyo et Séoul sont alimentées par la question des indemnisations réclamées par la Corée du Sud pour ses ressortissants soumis à un régime de travail forcé dans des entreprises japonaises durant la Seconde Guerre mondiale a nourri un contentieux entre Tokyo et Séoul.

Cette querelle s'est intensifiée cet été quand le Japon a annoncé un renforcement des restrictions sur les exportations vers la Corée du Sud de trois composants essentiels à l'électronique grand public.

(Josh Smith, avec Takashi Umekawa à Tokyo; Jean Terzian pour le service français)