Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Iran toujours hostile au dialogue avec les USA, malgré le départ de Bolton

reuters.com  |   |  232  mots
L'iran toujours hostile au dialogue avec les usa, malgre le depart de bolton[reuters.com]
(Crédits : Leonhard Foeger)

DUBAI (Reuters) - Le limogeage de John Bolton ne convaincra pas Téhéran d'entamer des négociations avec les Etats-Unis, a assuré mercredi le représentant iranien aux Nations unies, cité par l'agence de presse Irna.

Donald Trump a limogé la veille son conseiller à la Sécurité nationale en faisant état de désaccords au sujet de la Corée du Nord, de l'Iran, de l'Afghanistan et de la Russie.

"Le départ du conseiller américain à la sécurité nationale, John Bolton, (...) ne poussera pas l'Iran à reconsidérer sa position en ce qui concerne les discussions avec les Etats-Unis", a déclaré Majid Takhteravanchi, excluant tout dialogue avant la levée des sanctions américaines.

Le président iranien a quant à lui invité l'administration américaine à mettre fin à sa politique de "pression maximale" et a promis que Téhéran continuerait à s'affranchir des obligations prises dans le cadre de l'accord international de 2015 sur son programme nucléaire, dénoncé l'an dernier par Donald Trump.

"Les Etats-Unis doivent comprendre que l'activisme n'apporte aucun bénéfice et doivent renoncer à leur politique de pression maximale sur l'Iran (...) Les obligations de l'Iran à l'égard de l'accord nucléaire sont proportionnelles à celles des autres signataires et nous prendrons des mesures supplémentaires si nécessaire", a assuré Hassan Rohani, selon la télévision publique.

(Parisa Hafezi, Jean-Philippe Lefief pour le service français)