Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Russie va bloquer les "fake news" critiquant le confinement

reuters.com  |   |  325  mots

MOSCOU (Reuters) - Le bureau du procureur général russe a prévenu que toute "fausse nouvelle" contenue dans des messages critiquant, sur les réseaux sociaux, les mesures de confinement instaurées à Moscou pour tenter de freiner la propagation du coronavirus serait systématiquement bloquée à partir de ce vendredi.

La mairie de Moscou a mis au point une application pour smartphones et un système de QR Codes permettant aux forces de l'ordre de vérifier que la population respecte bien les mesures de confinement en vigueur en Russie où l'épidémie a fait 94 morts et contaminé près de 12.000 personnes.

Ces mesures ont été largement commentées sur les réseaux sociaux et ont entraîné une série de "fausses nouvelles" qui menacent, selon le bureau du procureur général, de perturber l'ordre public.

Dans un communiqué, le bureau du procureur cite entre autres le cas d'un homme accusant dans une vidéo les autorités de tenter de mettre en place un "camp de concentration numérique" et affirmant qu'un coup d'Etat serait en cours.

Le bureau a donc demandé à l'agence fédérale de surveillance des communications, Roskomnadzor, de prendre des mesures pour limiter l'accès à ces informations et plus généralement à l'ensemble des "sources d'informations où de fausses nouvelles sur la situation liée au nouveau coronavirus" seraient publiées.

Cette mesure s'ajoute à deux lois promulguées l'an dernier par le président russe Vladimir Poutine et permettant aux autorités de bloquer ou d'infliger des amendes aux médias sur internet diffusant des "fausses nouvelles" et de punir "les offenses aux symboles de l'Etat".

Ces lois ont été vivement critiquées par les opposants au chef de l'Etat et les défenseurs des droits de l'Homme qui ont dénoncé des risques de censure et fustigé des atteintes à la liberté d'expression.

(Maria Tsvetkova, version française Marine Pennetier, édité par Jean-Stéphane Brosse)

`