Téléchargez
notre application
Ouvrir

La France déplore la décision turque au sujet de Sainte-Sophie

reuters.com  |   |  224  mots
La france deplore la decision turque au sujet de sainte-sophie[reuters.com]
(Crédits : Murad Sezer)

PARIS (Reuters) - La France a déploré dans la nuit la décision du Conseil d'Etat turc de modifier le statut de musée de l'ex-basilique Sainte-Sophie d'Istanbul et le décret du président Recep Tayyip Erdogan qui rétablit son statut de mosquée.

"Ces décisions remettent en cause l'un des actes les plus symboliques de la Turquie moderne et laïque. L'intégrité de ce joyau religieux, architectural et historique, symbole de la liberté de religion, de tolérance et de diversité, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, doit être préservée", dit le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Les premières prières auront lieu le 24 juillet à Sainte-Sophie, a précisé vendredi Recep Tayyip Erdogan, soulignant que le monument resterait ouvert aux musulmans, aux chrétiens et aux étrangers.

Une heure avant la signature de son décret, la plus haute juridiction administrative turque avait abrogé celui de 1934, pris par le gouvernement de Mustafa Kemal, qui transformait l'édifice en musée.

Selon le chef de l'Etat, la Turquie a exercé son droit souverain en le convertissant en mosquée et les critiques suscitées par cette décision portent atteinte à l'indépendance du pays. Outre la France, les Etats-Unis, l'Union européenne et la Russie ont exprimé leur inquiétude.

(Jean-Philippe Lefief)

`