Téléchargez
notre application
Ouvrir

Recueillement en Bosnie pour le 25e anniversaire du massacre de Srebrenica

reuters.com  |   |  308  mots
Recueillement en bosnie pour le 25e anniversaire du massacre de srebrenica[reuters.com]
(Crédits : Dado Ruvic)

SREBRENICA, Bosnie (Reuters) - Les Bosniaques ont rendu hommage samedi aux quelque 8.000 hommes et adolescents de confession musulmane massacrés en juillet 1995 à Srebrenica, à l'occasion du 25 anniversaire de la plus grave atrocité commise en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale.

Les familles de neuf d'entre eux, dont les corps ont été identifiés récemment, se sont recueillies sur leurs cercueils drapés de vert avant leur inhumation dans le cimetière où reposent déjà 6.643 victimes. Un millier d'autres sont toujours portées disparues.

Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement étrangers se sont exprimés par visioconférence lors de la cérémonie, qui s'est déroulée en présence de quelques milliers de personnes seulement, en raison de la crise sanitaire du coronavirus. Plusieurs dizaines de milliers de personnes assistent d'ordinaire à cette cérémonie annuelle.

"Nous partageons le deuil des familles qui demandent inlassablement justice pour les 8.000 vies innocentes perdues il y a tant d'années", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

Le 11 juillet 1995, les forces bosnoserbes commandées par le général Ratko Mladic se sont emparées de Srebrenica, ville où de nombreux déplacés avaient trouvé refuge. L'Onu en avait fait "une zone de sécurité", mais les casques bleus néerlandais qui y étaient déployés étaient trop légèrement armés pour intervenir.

Les hommes ont alors été séparés des femmes et des enfants puis transportés en territoire contrôlé par l'armée bosniaque pour y être exécutés.

Le général Mladic et Radovan Karadzic, ancien président de la République serbe de Bosnie, ont été condamnés pour crime de guerre et génocide par le tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie.

(Branko Filipovic et Daria Sito-Sucic, version française Jean-Philippe Lefief)

`