Téléchargez
notre application
Ouvrir

Ouïghours-La Chine sanctionne à son tour des responsables américains

reuters.com  |   |  383  mots
Ouighours: la chine sanctionne a son tour des responsables americains[reuters.com]
(Crédits : Pool New)

PEKIN (Reuters) - La Chine a annoncé lundi des sanctions contre des responsables américains, dont deux sénateurs, en représailles aux mesures prises par les Etats-Unis contre des dirigeants chinois en raison de la situation de la minorité musulmane des Ouïghours au Xinjiang.

Les Etats-Unis, qui accusent la Chine de violations des droits de l'homme contre les Ouïghours, ont sanctionné jeudi quatre responsables chinois, dont Chen Quanguo, secrétaire du Parti communiste dans le Xinjiang, et le Bureau de la sécurité publique de ce territoire autonome du nord-ouest de la Chine.

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a dévoilé lundi ce qu'elle a qualifié de "sanctions correspondantes" à l'encontre des sénateurs Ted Cruz et Marco Rubio, du représentant Chris Smith, de l'ambassadeur pour la liberté religieuse internationale Sam Brownback et de la commission exécutive du Congrès sur la Chine.

Cette commission est composée de neuf sénateurs, neuf représentants et cinq personnalités désignées par le président des Etats-Unis. Créée en 2000 par le Congrès, elle est chargée de surveiller la situation des droits de l'homme et de l'Etat de droit en Chine et de présenter un rapport annuel.

"Les sanctions américaines constituent une grave ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, une grave violation des normes élémentaires des relations internationales et une grave atteinte aux relations sino-américaines", a dit Hua Chunying.

"La Chine continuera de réagir en fonction de l'évolution de la situation", a-t-elle ajouté.

Elle n'a pas précisé la nature des sanctions annoncées lundi.

Les mesures prises par Washington portent sur un gel des avoirs aux Etats-Unis, une interdiction d'entrée sur le territoire américain et une interdiction faite aux Américains de nouer des relations commerciales avec les personnes ou les entités sanctionnées.

Des experts des Nations unies et des défenseurs des droits de l'homme affirment qu'au moins un million d'Ouïghours et de musulmans d'autres ethnies se trouvent dans des centres de détention au Xinjiang. La Chine qualifie ces installations de centres de formation destinés à lutter contre le terrorisme et l'extrémisme.

(Yew Lun Tian; version française Bertrand Boucey)

`