Téléchargez
notre application
Ouvrir

Pékin dit vouloir respecter l'accord commercial avec les USA malgré leur "harcèlement"

reuters.com  |   |  377  mots
Pekin dit vouloir respecter l'accord commercial avec les usa malgre leur harcelement[reuters.com]
(Crédits : Yuri Gripas)

PEKIN (Reuters) - Le gouvernement chinois a assuré jeudi qu'il respecterait la phase 1 de l'accord commercial signé en début d'année avec les Etats-Unis, tout en avertissant qu'il répondrait aux tactiques de "harcèlement" de Washington alors que les relations entre les deux pays continuent de se détériorer.

La porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying a aussi invité le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo à se rendre en Chine et visiter la région du Xinjiang, au nord-ouest du pays, afin de pouvoir constater qu'il n'y a pas de violations aux droits de l'homme.

L'administration américaine dénonce régulièrement les atteintes aux droits de l'homme dont les Ouïghours, minorité musulmane du Xinjiang, sont victimes. Elle a annoncé la semaine dernière des sanctions contre quatre responsables chinois, dont Chen Quanguo, secrétaire du Parti communiste dans le Xinjiang.

La relation entre Pékin et Washington n'avait pas été aussi mauvaise depuis des décennies alors que les deux pays s'opposent sur plusieurs fronts: la gestion de l'épidémie du coronavirus par la Chine, la nouvelle loi de sécurité nationale à Hong Kong, le commerce et les accusations de crimes contre les droits de l'homme à Xinjiang.

En réponse aux questions à propos de l'impact que les sanctions imposées par Washington auraient sur l'accord commercial, Hua a dit aux journalistes lors d'une conférence de presse quotidienne qu'elle espère que l'accord pourra être mis en oeuvre.

"Nous respectons toujours nos engagements, mais nous savons que certains aux Etats-Unis sont en train d'opprimer et de harceler la Chine" a-t-elle dit. "En tant qu'Etat souverain indépendant, la Chine doit répondre aux pratiques de harcèlement menées du côté des Etats-Unis; on doit dire non, on doit donner des réponses et agir en réaction contre ces pratiques".

"Si les Etats-Unis voient une menace dans tout ce que la Chine fait, alors cela deviendra une prophétie autoréalisatrice".

Hua a aussi qualifié les accusations portées par Washington de crimes contre les droits de l'homme à l'encontre de la minorité ouïghoure du "plus grand mensonge du siècle".

(Cate Cadell, version française Flora Gomez, édité par Blandine Hénault)