Téléchargez
notre application
Ouvrir

Liban : Explosion dans la zone portuaire de Beyrouth, des dizaines de morts

reuters.com  |   |  449  mots
Liban: forte explosion dans la zone portuaire de beyrouth[reuters.com]
(Crédits : Issam Abdallah)

BEYROUTH (Reuters) - Une très puissante explosion a dévasté mardi le port de Beyrouth, faisant au moins 50 morts et plus de 2.700 blessés, a annoncé mardi le ministre de la Santé, Hamad Hassan, à la télévision.

L'origine de la déflagration, ressentie jusque sur l'île de Chypre, est pour l'heure indéterminée, a déclaré le ministre libanais de l'Intérieur Mohamed Fehmi en début de soirée.

Les seules premières indications disponibles, a-t-il ajouté, sont qu'un matériau hautement explosif.

Selon la chaîne de télévision Al Mayadeen, qui a interrogé le directeur général des douanes libanaises, ce sont plusieurs tonnes de nitrate qui ont explosé.

La force de l'explosion, la plus puissante ressentie depuis des années dans la capitale libanaise, a soufflé les vitres des bâtiments alentours et arraché les balcons des immeubles.

Selon Hamad Hassan, le ministre de la Santé, l'explosion a fait au moins 50 morts et des milliers de blessés.

"Tout l'immeuble a tremblé, on a pensé qu'il s'agissait d'un séisme", a déclaré Emilie Sueur, rédactrice en chef du quotidien l'Orient-Le Jour, au micro de la chaîne de télévision BFM.

"Tout le monde est sonné, tout le monde est abasourdi. (...) On est habitués aux attentats, mais quelque chose de cette ampleur là, c'est quand même spectaculaire. (...) C'est le choc dans un pays qui était déjà assommé."

Le président Michel Aoun a convoqué une réunion d'urgence du conseil supérieur de Défense au palais de Baabda, a annoncé la présidence sur son compte Twitter.

"Je vous promets que cette tragédie ne restera pas impunie", a promis le Premier ministre Hassan Diab dit lors d'une allocution télévisée. Une journée de deuil national a par ailleurs été décrétée pour mercredi.

Un responsable israélien s'exprimant sous le sceau de l'anonymat a assuré qu'Israël n'avait "rien à voir avec cet incident" tandis que le ministre israélien des Affaires étrangères a déclaré à la chaîne de télévision N12 que l'explosion était vraisemblablement imputable à un accident provoqué par un incendie.

La Maison blanche a dit suivre avec attention la situation et le département d'Etat américain s'est dit prêt à offrir toute l'assistance nécessaire aux Libanais.

Sur Twitter, le président français, Emmanuel Macron, a exprimé sa solidarité à l'égard de la population libanaise et annoncé l'envoi de secours et de moyens français.

(Samia Nakhoul et Yara Abi Nader; avec la contribution des bureaux de Dubaï et Beyrouth; version française Jean-Stéphane Brosse et Nicolas Delame)