Téléchargez
notre application
Ouvrir

Vivendi prêt à une rencontre avec Mediaset en vue d'un armistice

reuters.com  |   |  320  mots
Vivendi pret a une rencontre avec mediaset en vue d'un armistice[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

MILAN (Reuters) - Vivendi a demandé une rencontre avec les dirigeants de Mediaset pour débattre d'un accord susceptible de mettre fin au différend qui oppose depuis quatre ans les deux groupes de médias, a-t-on appris mardi de trois sources proches du dossier.

Mediaset, contrôlé par la famille de l'ex-président du conseil Silvio Berlusconi, et Vivendi, son deuxième actionnaire, sont brouillés depuis que le français a fait capoter en 2016 le projet censé le conduire à racheter les activités de télévision payante de l'italien.

Cette brouille s'est aggravée l'an dernier lorsque Mediaset a voulu fusionner ses activités italiennes et espagnoles au sein d'une holding de droit néerlandais dans le but de conclure de nouvelles alliances à l'échelle européenne.

Le projet a suscité l'opposition de Vivendi, selon lequel sa structure aurait pour conséquence de renforcer le contrôle des Berlusconi, et la justice espagnole a obligé le groupe italien à le suspendre.

La semaine dernière, Mediaset a invité Vivendi à lui soumettre des propositions concrètes afin de renforcer ses activités à l'international.

Le groupe français, contrôlé par Vincent Bolloré, a répondu par écrit à cette invitation aux membres du conseil d'administration de Mediaset, en sollicitant une rencontre avec les principaux dirigeants du groupe italien.

La lettre ne détaille toutefois pas les propositions du français, a-t-on précisé de deux sources. L'une de ces sources a ajouté que Vivendi demandait à Mediaset de lui soumettre une proposition.

Les deux groupes ont refusé de commenter ces informations.

Après l'échec du projet d'alliance dans la télévision payante en 2016, Vivendi a porté sa participation dans Mediaset à 29%, une démarché jugée hostile par ce dernier. Le dossier est depuis entre les mains de la justice italienne et aucune tentative d'accord amiable sur ce point n'a abouti à ce jour.

(Elvira Pollina, version française Marc Angrand)