Téléchargez
notre application
Ouvrir

Parly attendue à Beyrouth, où le déblaiement du port va commencer

reuters.com  |   |  308  mots
Parly attendue a beyrouth, ou le deblaiement du port va commencer[reuters.com]
(Crédits : Benoit Tessier)

PARIS (Reuters) - La ministre des Armées, Florence Parly, sera jeudi et vendredi à Beyrouth, où l'armée française s'apprête à entamer le déblaiement du port dévasté par l'explosion du 4 août afin de faciliter l'acheminement de l'aide internationale promise au Liban, a-t-on déclaré mercredi au ministère des Armées.

Le porte-hélicoptères amphibie Tonnerre est attendu dans la nuit de jeudi à vendredi dans la baie de Beyrouth avec à son bord un groupement du génie de l'armée de Terre d'environ 350 hommes, sur les 750 engagés dans cette opération, ainsi que de l'équipement destiné à remettre en état des infrastructures.

Des plongeurs sont déjà sur place pour examiner les fonds marins et déterminer si le navire, qui transporte aussi de l'aide alimentaire, pourra accoster ou s'il devra rester au large et utiliser ses moyens de débarquement amphibies.

"Le déblaiement du port est une tâche gigantesque. Tout est dévasté, certains quais sont entièrement détruits", souligne-t-on au ministère des Armées.

Florence Parly, qui s'entretiendra vendredi matin avec le président Michel Aoun, entend démontrer que l'aide promise lors de la visioconférence de soutien organisée dimanche par Paris est "une réalité concrète", souligne son cabinet.

Alors que le président Emmanuel Macron s'est engagé lors de sa visite à Beyrouth le 6 août, à revenir début septembre dans la capitale libanaise, on reconnaît au ministère des Armées qu'il serait "ambitieux d'avoir pour objectif qu'une partie du port soit opérationnelle à cette date".

"Mais il y a des choses à faire dans l'immédiat", insiste-t-on. "On s'efforce de répondre aux besoins des Libanais. Il va falloir déterminer les priorités parmi les sites à déblayer et dépolluer."

(Tangi Salaün, édité par Jean-Stéphane Brosse)