Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : Les supporters britanniques sur la touche

reuters.com  |   |  384  mots
Coronavirus: les supporters britanniques sur la touche[reuters.com]
(Crédits : Nick Potts)

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson a reporté le retour des supporters dans les stades britanniques dans le cadre de nouvelles restrictions annoncées mardi pour faire face à une deuxième vague de coronavirus.

Le gouvernement avait prévu d'autoriser des capacités de 25 à 33% à partir du 1er octobre pour soutenir le secteur du sport après des mois de matches dans des stades privés de spectateurs.

"Nous devons reconnaître que la propagation du virus affecte maintenant notre capacité à rouvrir les rencontres professionnelles, les expositions et les grands événements sportifs", a déclaré le Premier ministre Boris Johnson au Parlement.

"Nous ne pourrons donc plus le faire à partir du 1er octobre."

"Je reconnais les implications pour nos clubs sportifs qui sont la vie et l'âme de nos communautés", a-t-il dit, ajoutant que le gouvernement réfléchissait "en urgence" à ce qui peut être fait pour les soutenir".

Concernant le retour des spectateurs, le ministre du Bureau du cabinet, Michael Gove, avait auparavant déclaré à la BBC que, le gouvernement étudiait "comment (il pouvait) pour le moment interrompre ce projet".

"Nous avons piloté quelques sites en plein air et nous voulons pouvoir, le moment venu, permettre aux gens de revenir pour regarder le football et d'autres événements sportifs, mais il est vrai que nous devons être prudents pour le moment", a-t-il ajouté.

"Je pense qu'une réouverture massive à ce point ne serait pas appropriée."

Les instances dirigeantes du sport semblaient déjà s'être résignées à ce report et s'apprêtaient à demander une aide financière supplémentaire.

La Rugby Football Union espérait pouvoir accueillir 20.000 supporteurs à Twickenham pour le match Angleterre - Barbarians du 25 octobre, mais elle a finalement suspendu la vente des billets.

Si le risque de propagation du virus dans les stades en extérieur est considéré comme relativement faible, les déplacements de foule qu'implique un événement sportif dans et à l'extérieur de l'enceinte est plus préoccupant.

"Le virus est moins susceptible de se propager à l'extérieur qu'à l'intérieur, mais là encore, c'est dans la nature des événements sportifs que les gens se mêlent beaucoup", a déclaré Michael Gove.

(Guy Faulconbridge, Sarah Young, Mitch Phillips et Alan Baldwin; Version française Kate Entringer, édité par Jean-Michel Bélot)