Téléchargez
notre application
Ouvrir

La GB dévoile son plan de soutien à l'emploi dans une économie ravagée

reuters.com  |   |  350  mots
La gb devoile son plan de soutien a l'emploi dans une economie ravagee[reuters.com]
(Crédits : John Sibley)

par David Milliken et Andy Bruce

LONDRES (Reuters) - Le ministre britannique des Finances a annoncé jeudi un nouveau programme de soutien à l'emploi afin de permettre aux entreprises de conserver leurs salariés en réduisant leur temps de travail.

Rishi Sunak a néanmoins averti qu'il ne pouvait pas sauver tout le monde alors que l'économie britannique est ravagée par la pandémie de coronavirus.

Au cœur des nouvelles mesures se trouve notamment le remplacement du programme d'aide précédent, qui a soutenu jusqu'à 8,9 millions d'emplois dans le secteur privé en mai dernier et qui s'achève le mois prochain.

Le ministre des Finances entend en particulier soutenir l'hôtellerie et la restauration, qui ont été sévèrement affectées par les restrictions liées à la pandémie. Il a en effet annoncé qu'il prolongerait les remboursements de prêts pour les entreprises et reporterait la fin d'une réduction d'impôts pour l'ensemble du secteur.

Le chancelier de l'Échiquier britannique a ajouté que le programme, qui débutera en novembre, serait ouvert à toutes les petites et moyennes entreprises pour une durée de six mois.

Les grandes entreprises ne pourront quant à elles en bénéficier que si leur chiffre d'affaires a chuté pendant la crise.

De plus, l'aide ne sera accordée qu'aux travailleurs ayant effectué au moins un tiers de leur temps de travail habituel.

Le gouvernement et l'employeur couvriront les deux tiers restants de la rémunération perdue par l'employé via la réduction de son temps de travail.

"Il s'agit d'interventions radicales sur le marché du travail britannique, des politiques que nous n'avons jamais essayées dans ce pays auparavant", a déclaré le ministre des Finances au Parlement, ajoutant que l'objectif principal de sa politique économique, c'est-à-dire soutenir l'emploi dans le pays, restait inchangé.

Boris Johnson a de son côté déclaré que son gouvernement faisait tout son possible pour protéger l'emploi en mettant en place de nouvelles mesures "créatives et imaginatives".

(Version française Charles Regnier, édité par Jean-Michel Bélot)