Téléchargez
notre application
Ouvrir

Russie et Birmanie s'engagent à renforcer leurs liens

reuters.com  |   |  323  mots
Russie et birmanie s'engagent a renforcer leurs liens[reuters.com]
(Crédits : Pool)

MOSCOU (Reuters) - La Birmanie et la Russie se sont engagées lundi à renforcer leur coopération en matière de sécurité et dans d'autres domaines à l'occasion d'une rencontre à Moscou entre le chef de la junte birmane, Min Aung Hlaing, et le secrétaire du conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev.

Le général birman est en déplacement dans la capitale russe depuis dimanche dans le cadre d'une conférence sur la sécurité. Selon l'agence Interfax, citant le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, le président Vladimir Poutine n'a pas prévu de rencontrer Min Aung Hlaing.

Cette visite est cependant dénoncée par les associations de défense des droits de l'homme. Elles estiment que la poursuite de relations bilatérales et des contrats d'armements entre les deux pays contribue à légitimer la junte, qui a pris le pouvoir le 1er février à la faveur d'un putsch.

La Russie insiste pour sa part sur sa relation de longue date avec la Birmanie et elle a assuré en mars être profondément préoccupée par le nombre croissant de morts signalés dans le cadre de la répression contre les manifestants en Birmanie.

Les liens en matière de sécurité entre la Birmanie et la Russie se sont renforcés ces dernières années. Moscou propose une formation militaire et des bourses universitaires à des milliers de soldats birmans et vend des armes à ce pays.

La chaîne publique birmane MRTV a consacré les 10 premières minutes de son journal télévisé du soir à un reportage sur la visite de Min Aung Hlaing en Russie, le montrant serrant des mains et échangeant des cadeaux avec des membres du conseil de sécurité russe, avant d'assister à une cérémonie dans un temple bouddhiste à Moscou.

(Reportage Anton Kolodyazhnyy et Maria Vasilyeva à Moscou, avec Martin Petty; version française Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)