Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'UE et les USA renforcent leur coopération pour lutter contre les effets de la guerre en Ukraine

reuters.com  |   |  530  mots
La cooperation ue-usa pour lutter contre les effets de la guerre en ukraine renforcee[reuters.com]
(Crédits : Viacheslav Ratynskyi)

par Philip Blenkinsop et Mathieu Rosemain

PARIS (Reuters) - L'Union européenne et les États-Unis ont lancé lundi un projet de coopération plus étroite pour faire face aux perturbations dans l'approvisionnement en produits de base et en denrées alimentaires causées par l'invasion de l'Ukraine par la Russie et pour combattre la désinformation en provenance de Moscou.

Des représentants de l'UE et des États-Unis se sont réunis à l'université Paris-Saclay à l'occasion de la deuxième réunion du Conseil du commerce et des technologies UE-États-Unis (CCT), un partenariat initialement considéré comme un contrepoids transatlantique à la Chine, mais qui désormais se concentre sur Moscou.

Dans une déclaration commune, les deux alliés ont indiqué qu'ils s'efforceraient de réduire la dépendance excessive à l'égard de certains partenaires commerciaux pour les produits agricoles de base et les intrants afin de renforcer la solidité de la production alimentaire mondiale.

La réduction des livraisons de céréales en provenance d'Ukraine, l'un des principaux producteurs et exportateurs mondiaux, a entraîné une flambée des prix, exacerbée désormais par la suspension des exportations de blé par l'Inde le week-end dernier.

Le commissaire européen au Commerce, Valdis Dombrovskis, a déclaré que les deux alliés avaient convenu de coopérer dans les forums internationaux, tels que l'Organisation mondiale du commerce en juin, pour tenter de remédier à ces problèmes.

"Malheureusement, la tendance est que, lorsque les pays commencent à introduire des restrictions, il y a un effet en cascade (...) et ce sont exactement les nations les moins développées, les plus vulnérables, qui souffrent le plus", a-t-il déclaré à Reuters.

Selon Valdis Dombrovskis, également vice-président exécutif de la Commission européenne, il est important de trouver des moyens de transport terrestres alternatifs pour les exportations de céréales de l'Ukraine, qui se faisaient principalement par la voie maritime avant la guerre.

Les deux parties ont également convenu de collaborer afin de réduire leur dépendance à l'égard de "sources peu fiables" et d'atténuer l'impact de ruptures soudaines de la chaîne d'approvisionnement en matériaux critiques en provenance de Russie.

Le partenariat transatlantique coopérera pour diversifier les chaînes d'approvisionnement en aimants aux terres rares et dans la production d'énergie solaire et cherchera à surmonter les pénuries de semi-conducteurs avec une plus grande transparence et un mécanisme commun d'alerte précoce, tout en convenant également d'éviter une course aux subventions dans le secteur des puces.

L'UE et les États-Unis ont également condamné l'atteinte à la liberté d'expression de la part du gouvernement russe, affirmant qu'il avait "utilisé à plusieurs reprises le voile de la désinformation" pour masquer des crimes de guerre.

"Des tonnes et des tonnes et des tonnes de céréales sont empêchées de quitter l'Ukraine à cause de (...) l'invasion russe de l'Ukraine et, bien sûr, nous avons besoin que cela se sache", a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne, lors d'une conférence de presse.

(Reportage Philip Blenkinsop et Mathieu Roseman, version française Diana Mandiá, édité par Jean-Michel Bélot)

3 mn