Téléchargez
notre application
Ouvrir

Grande-Bretagne : Le chômage au plus bas depuis 1974 mais l'inflation pèse sur les salaires

reuters.com  |   |  288  mots
Grande-bretagne: le chomage au plus bas depuis 1974 mais l'inflation pese sur les salaires[reuters.com]
(Crédits : John Sibley)

LONDRES (Reuters) - Le taux de chômage au Royaume-Uni est tombé au premier trimestre à son plus bas niveau depuis 1974 mais la flambée de l'inflation a entraîné la plus forte baisse annuelle des revenus réels hors primes depuis 2013, selon les chiffres officiels publiés mardi.

Le taux de chômage est passé de 3,8% à 3,7%, portant le nombre de personnes sans emploi à 1,257 million de personnes, un chiffre qui est pour la première fois inférieur au nombre d'offres, soit 1,295 millions.

La Banque d'Angleterre surveille de près le marché du travail britannique, car elle craint qu'une hausse des salaires supérieure à la normale ne pérennise la flambée de l'inflation.

Les données publiées mardi montrent que les salaires ont augmenté dans certains secteurs - avec une hausse record de 9,9% de la rémunération totale pour le seul mois de mars - mais que cette augmentation s'applique de manière inégale.

Sur janvier-mars, la rémunération totale, qui comprend les bonus, a augmenté de 7,0% par rapport à l'année précédente, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 5,4%. Les salaires de base ont eux augmenté de 4,2%.

Corrigés de l'inflation, les salaires de base étaient en baisse de 2,0% par rapport à la même période l'an dernier, la plus forte baisse depuis juillet-septembre 2013.

Andrew Bailey, gouverneur de la Banque d'Angleterre, a déclaré qu'une baisse du niveau de vie était inévitable en raison de la flambée des prix de l'énergie, et qu'une demande généralisée d'augmentation des salaires profiterait aux travailleurs déjà en position de force sur le marché du travail.

(Reportage David Milliken; version française Valentine Baldassari, édité par Kate Entringer)

1 mn