Téléchargez
notre application
Ouvrir

Perquisition dans les bureaux parisiens de McKinsey

reuters.com  |   |  309  mots
Perquisition dans les bureaux parisiens de mckinsey's[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - Des perquisitions ont eu lieu mardi au siège français du cabinet de conseil américain McKinsey dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte en France du chef de blanchiment aggravé de fraude fiscale aggravée, a annoncé le parquet national financier (PNF).

Le cabinet américain, qui a également confirmé ces perquisitions, assure avoir fourni "l'ensemble des informations requises".

"Le cabinet collabore pleinement avec les autorités publiques, comme cela a toujours été le cas", déclare McKinsey dans un communiqué.

"McKinsey réaffirme que le cabinet respecte les règles fiscales et sociales françaises qui lui sont applicables", ajoute-t-il.

Le PNF a annoncé début avril l'ouverture d'une enquête préliminaire à la suite d'un rapport du Sénat sur le recours aux cabinets de conseil privés par les administrations publiques françaises.

L'enquête a été confiée au Service d'enquêtes judiciaires des finances (SEJF).

Dans un rapport rendu public mi-mars, une commission d'enquête du Sénat a mis en évidence une forte augmentation des dépenses de l'Etat en prestations de conseil au cours du quinquennat.

Elle a aussi reproché spécifiquement au cabinet McKinsey de ne pas payer d'impôt sur les sociétés en France depuis au moins 10 ans, via apparemment une pratique d'optimisation fiscale dite de "prix de transfert".

Le Sénat a par la suite annoncé avoir saisi la justice pour suspicion de faux témoignage lors des auditions réalisées par cette commission d'enquête.

Le cabinet avait alors déclaré qu'il répondrait à toutes les questions que pourraient lui poser les autorités françaises et assuré respecter le droit fiscal et le droit social français.

(Sudip Kar-Gupta et Tassilo Hummel, version française Marc Angrand et Matthieu Protard, édité par Sophie Louet et Bertrand Boucey)

2 mn