Téléchargez
notre application
Ouvrir

Biden appelle à l'action après la tuerie dans une école à Uvalde

reuters.com  |   |  403  mots
Biden appelle a l'action apres la tuerie dans une ecole a uvalde[reuters.com]
(Crédits : Kevin Lamarque)

UVALDE, TEXAS (Reuters) - Joe Biden a exhorté les Américains à affronter le lobby des armes à feu et à faire pression sur le Congrès pour qu'il renforce les lois sur les armes, après l'assassinat de 19 enfants et deux professeurs dans une école du Texas, le bilan le plus meurtrier de ces dix dernières années pour ce type de crime.

Selon les autorités, Salvador Ramos, 18 ans, a tiré mardi sur sa grand-mère, qui a survécu, avant de s'enfuir et de s'écraser en voiture près de l'école primaire Robb à Uvalde, au Texas, et d'abattre au moins 21 personnes avant d'être tué, apparemment par la police.

Les autorités ont précisé que toutes les victimes de la fusillade avaient été tuées dans la même classe de CM1. Les enquêteurs cherchent encore à déterminer les motivations du tireur, a précisé le porte-parole du département de la sécurité publique du Texas Chris Olivarez, sur la chaîne MSNBC.

"En tant que nation, nous devons nous demander quand, au nom de Dieu, nous allons nous opposer au lobby des armes à feu, quand, au nom de Dieu, nous ferons ce que nous savons tous, dans nos tripes, qu'il faut faire !", a déclaré Joe Biden dans un discours télévisé.

Parmi les réactions mercredi, lors de son audience hebdomadaire face à la foule assemblée sur la place Saint-Pierre, le pape François a déclaré avoir "le coeur brisé".

"Je prie pour les enfants et les adultes qui ont été tués et pour leurs familles", a-t-il ajouté, avant d'appeler à dire "assez" à la vente d'armes sans discernement et à "(prendre) un engagement pour que des tragédies comme celle-ci ne puissent plus se reproduire".

Plus tôt dans la journée, le président ukrainien Volodimir Zelensky a également présenté ses condoléances aux familles des victimes, s'exprimant par liaison vidéo dans un événement en marge du Forum économique mondial de Davos.

"C'est terrible, d'avoir des victimes de tireurs en temps de paix", a-t-il ajouté.

(Reportage Marco Bello à Uvalde, Steve Gorman, Dan Whitcomb et Costas Pitas à Los Angeles, Maria Caspani et Tyler Clifford à New York, Daniel Trotta à San Diego, Katie Paul à San Francisco, Sharon Bernstein à Sacramento, Californie, Caitlin Webber et Kanishka Singh à Washington, Brad Brooks, Philip Pullella et Sabine Siebold ; version française Augustin Turpin, édité par Jean-Michel Bélot)

2 mn