Jeff Bezos est devenu l'homme le plus riche du monde, le temps d'une journée

Par Grégoire Normand  |   |  798  mots
Jeff Bezos souhaite également investir sa fortune dans la philantropie à l'image de Bill Gates. (Crédits : Reuters/Joshua Roberts)
Le patron d'Amazon Jeff Bezos est devenu, ce jeudi 27 juillet, l'homme le plus riche au monde pendant quelques heures en raison notamment de fluctuations boursières favorables. Sa fortune estimée à 90 milliards de dollars est supérieure au PIB de la Croatie ou à celui du Liban.

Les sommes sont colossales. Le Pdg d'Amazon Jeff Bezos a détrôné Bill Gates du classement des hommes les plus riches du monde, profitant de l'envol du cours en Bourse de son groupe de commerce en ligne pour afficher une fortune de 90,6 milliards de dollars selon le magazine Forbes. L'action Amazon a encore gagné 1,6 % à l'ouverture de Wall Street jeudi, augmentant la fortune nette du fondateur et premier actionnaire de la société de 1,4 milliard de dollars (soit 1,2 milliard d'euros), selon le magazine américain.

A la clôture de la Bourse de New York, Jeff Bezos  était rétrogadé derrière Bill Gates, avec 88,7 milliards de dollars contre 89,8 milliards pour le créateur du fameux système d'exploitation Windows qui a fait sa fortune. Avec une telle somme, Jeff Bezos va encore devoir faire appel aux internautes pour lui donner des idées d'investissements comme il l'avait fait il y a quelques semaines.

> Lire aussi : Le Pdg d'Amazon se demande quoi faire de sa fortune

De nombreuses acquisitions

L'essentiel de la fortune et du patrimoine du milliardaire provient de sa participation au capital d'Amazon. Selon le dernier document transmis au gendarme américain des marchés, la SEC, et consulté par l'AFP, il possédait 80,89 millions de titres, soit 17 % du capital.

Par ailleurs, le propriétaire du Washington Post multiplie les acquisitions ces dernières années. Le dernier exemple en date est le rachat de la chaîne de magasins bio Whole Foods Market pour 13,7 milliards de dollars (soit 12,3 milliards d'euros). "C'est la plus grosse opération jamais effectuée par le géant de la distribution par Internet et son offensive la plus puissante dans la distribution physique", rappelle l'AFP. Cette opération témoigne de la détermination d'Amazon à se développer dans la distribution alimentaire, en plus de son offre en ligne Amazon Prime, souligne Jauke de Jong, analyste chez AFS Group. "L'arrivée d'Amazon sur ce marché signifie une concurrence accrue de la part d'un acteur de taille", indique-t-il. Et l'empire du patron ne cesse de s'étendre comme l'illustre l'ensemble de ses acquisitions effectuées ces dernières années :

> Lire aussi : Amazon peut-il croquer le marché de la distribution alimentaire ?

 Des bénéfices en baisse

D'après les chiffres publiés jeudi, Amazon a annoncé un bénéfice du deuxième trimestre en baisse de 77 %. Le groupe a réalisé sur les trois mois à fin juin un bénéfice net de 197 millions de dollars contre 857 millions un an plus tôt. En revanche, le chiffre d'affaires du numéro un mondial du secteur du commerce en ligne a progressé de 24,8 % sur la même période, s'élevant à 37,96 milliards de dollars. La baisse des profits s'explique notamment "par des dépréciations d'actifs - informatiques essentiellement - et divers amortissements, pour un montant total de 2,6 milliards de dollars, a précisé Amazon, qui a également distribué pour 1,16 milliard de dollars de stock-options". Pour le troisième trimestre, Amazon prévoit un chiffre d'affaires situé entre 39,25 milliards et 41,75 milliards de dollars. Les analystes attendent 39,93 milliards.

> Lire aussi : Amazon fait mieux que prévu au premier trimestre grâce au cloud

Une stratégie orientée sur l'investissement et la diversification

La multinationale a mis la priorité sur les investissements ces dernières années au détriment des profits du groupe comme l'a expliqué Neil Saunders, du cabinet spécialisé GlobalData Retail. "Autant Amazon est bon pour générer du chiffre d'affaires, autant il l'est beaucoup moins pour transformer ces sommes en bénéfices. Ceci étant, Amazon choisit délibérément de réinvestir et de sacrifier ses profits pour accroître sa part de marché et sa domination". Le groupe a également multiplié les investissements dans les centres de distribution pour respecter les délais de livraison, en particulier depuis le lancement du service Prime, qui propose la livraison gratuite en 24 heures.

Enfin, le groupe de Jeff Bezos a obtenu le feu vert des autorités indiennes au début du mois de juillet pour stocker et vendre des produits alimentaires en Inde alors que le marché indien est déjà dominé par le géant de la distribution en ligne locale Flipkart.

L'arrivée, même temporaire, en tête du classement des personnes les plus riches du monde symbolise l'émergence des fortunes de la nouvelle économie, principalement les fondateurs des géants d'internet.

Un graphique de notre partenaire Statista

Parmi les dix premières fortunes du monde figure ainsi désormais également le fondateur du réseau social Facebook Mark Zuckerberg, dont les actifs sont estimés, à date, à 70,9 milliards de dollars.

> Lire aussi : La fortune de Mark Zuckerberg a bondi de 5 milliards de dollars en 2017

(Avec agences)