Le PDG d'Amazon se demande quoi faire de sa fortune

 |   |  350  mots
A la tête de 76 milliards de dollars, Jeff Bezos souhaite s'investir dans la philanthropie.
A la tête de 76 milliards de dollars, Jeff Bezos souhaite s'investir dans la philanthropie. (Crédits : Reuters)
Jeff Bezos, président du directoire général d'Amazon, souhaite injecter une partie de sa colossale fortune dans la philanthropie, comme d'autres milliardaires avant lui. La façon de l'annoncer, elle, est bien plus originale.

"Ma question préférée : qu'est-ce que je vais faire de toute cette oseille ?". Cette phrase issue du déjà culte morceau "Kalash" des rappeurs Booba et Kaaris s'applique parfaitement au dernier tweet de Jeff Bezos, PDG d'Amazon. Ce dernier a partagé sur Twitter, dans la soirée du 15 juin, un long texte dans lequel il déclare vouloir se lancer dans la philanthropie et demande aux internautes de le conseiller dans cette démarche.

Troisième homme le plus riche du monde, avec une fortune estimée à 76 milliards de dollars, Jeff Bezos souhaite que "l'essentiel de [son] activité philanthropique serve à aider les gens ici et maintenant - à court terme - autant pour les besoins urgents que pour les effets durables". Il conclut ce tweet par un appel à ses followers :

"Si vous avez des idées, répondez simplement à ce tweet avec l'idée (et si vous estimez qu'il s'agit d'une mauvaise méthode, j'aimerais aussi le savoir)".

Conquête de l'espace, médias et philanthropie

Jeff Bezos avait, jusqu'à aujourd'hui, surtout investi sa fortune dans l'exploration spatiale, à travers son entreprise Blue Origin. Le milliardaire a également racheté le journal américain The Washington Post pour 250 millions de dollars en 2013. Dans son Tweet, il rapproche ses deux investissements à ce qu'il a réalisé avec Amazon, en y voyant, pour les trois, une "contribution à la société et à la civilisation, chacun à sa manière".

Lire aussi : Jeff Bezos, fondateur d'Amazon, veut livrer sur la Lune d'ici 2020

Le boss d'Amazon avait, tout de même, déjà avancé dans le domaine de la philanthropie en subventionnant la Bezos Family Foundation gérée par ses parents, qui soutient l'éducation des enfants défavorisés. Cette attirance pour la philanthropie pourrait également être perçu par certains comme un moyen de s'acheter une bonne image, Jeff Bezos ayant tout de même été élu "pire patron du monde" en 2014 par la confédération syndicale internationale, organisation qui représente 180 millions d'employés dans le monde.

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2018 à 18:20 :
Bonjour à tous . Si ce monsieur à vraiment trop argent qu'il me donne environ 900.000 euros pour payer mes dettes de divorce et pouvoir m'acheter une maison pour me loger le reste servira pour les études de mes enfants . Et aussi demander à ce monsieur de loger les sans abris qui sont dans son pays serait bienvenue et aussi développer le continent africain . Enseignement agriculture et retrait des armes et développer la culture et savoir vivre cela pourrait réduire les guerres
a écrit le 29/07/2017 à 17:49 :
L’humanité est paralysée par sa démographie, aider à sa guérison voici une cause à fiancer.

« Si les hommes ont des obligations, à l’égard des êtres qui ne sont pas encore ; elles ne consistent pas à leur donner l’existence, mais le bonheur ; elles ont pour objet le bien-être général de l’espèce humaine ou de la société dans laquelle ils vivent, de la famille à laquelle ils sont attachés, et non la puérile idée de charger la terre d’êtres inutiles et malheureux. » Condorcet :

Si partout dans le monde tous les maux de la société perdurent et s’amplifient, si le chômage et la pauvreté augmentent, si les inégalités sociales se creusent, si les revendications et les violences se multiplient, si le climat et l’environnement se dégradent chaque jour davantage, si les pires désordres qu’ait connu l’humanité s’annoncent, la raison première en est l’augmentation démesurée de la population mondiale, et cela est démontrable :
À l’aube de notre ère, la Terre était peuplée d’environ 250 millions d’êtres humains. Elle en comptait 7 milliards 20 siècles plus tard, dont 1 milliard et demi de pauvres profonds. L’homme a ainsi créé 5 fois plus de miséreux qu’il y avait d’êtres humains de toutes conditions sur Terre au début de son entreprise civilisatrice, quels que soient les bénéfices – au demeurant fort inégaux – que les autres aient pu en tirer.
Or, chaque jour 280 000 êtres humains supplémentaires déferlent sur la planète, soit plus de 100 millions chaque année, pour aggraver son pillage et ses conséquences, et leur nombre dépassera bientôt les 10 milliards.

Même si la transition démographique mondiale, que certains promettent un peu légèrement depuis trop longtemps, finit par se manifester et s’étend au monde entier, nous consommerons bientôt le double de ce que la Terre peut nous offrir. Il devient donc plus qu’urgent que les experts de toutes sortes, que les responsables politiques, religieux et scientifiques, de tous niveaux, dans tous les domaines, et que toutes les bonnes volontés dépassent leur vision surannée ou doctrinaire de la société. Sans oublier leurs conceptions parcellaires de l’économie et de l’écologie, ramenées aux seuls climat, énergie, pollutions et autres ressources, qui ne sauraient dissimuler l’essentiel, à savoir le fait démographique.

La survie de notre civilisation et peut-être même celle de l’humanité dépendent de l’ajustement du nombre des humains à ce qu’il reste de la capacité de leur habitat à les faire vivre. C’est la voie incontournable de leur salut et elle est réelle, quelques générations pouvant suffire à revenir – par une simple dénatalité respectueuse de la dignité humaine* – à une population qui chaque jour angoisse un peu plus et devient moins gouvernable. Certes, d’autres problèmes surgiront, tels que le vieillissement de cette population, mais eux seront passagers aussi difficiles qu’ils puissent être à surmonter.

* Par l’éducation et l’amélioration des conditions de vie des plus défavorisés, afin de les encourager et les aider à réduire leurs taux de natalité, partout où ils aggravent leur propre misère avant de la faire partager au reste de la planète.
Réponse de le 27/12/2017 à 10:44 :
Vos parents auraient dû commencer par mettre en application vos recommandations, comme ça vous auriez montré l'exemple et on ne serait pas en train de lire des propos eugenistes qui sonnent comme un refrain d'un certain régime de la seconde guerre mondiale.
Réponse de le 27/12/2017 à 11:21 :
@ jonazel

Merci d'adhérer aussi précisément à mon point de vue , bien que votre référence à l'eugénisme et à un "certain régime" soit stupide, car aussi sommaire que hors de propos.
En quoi une dénatalité quantitative serait-elle eugéniste ?
a écrit le 21/06/2017 à 8:10 :
Indécent.
Mais il pourrait améliorer Amazon sur un point: ils proposent des articles, vous commandez, et il n'est plus disponible. Qu'il fasse vérifier que les offres d'Amazon sont bien réelles.
a écrit le 19/06/2017 à 9:50 :
Il peut commencer par mieux payer ses employés
a écrit le 18/06/2017 à 19:38 :
Pour le PDG d'amazon :
Bonjour Monsieur,
Les diocèses en France ont besoin d'aide ainsi que les églises. Ces personnes donnent beaucoup et reçoivent peu. Aider l'église, c'est aplanir le chemin du Seigneur, je pense que c'est la première chose que j'aurai fait si j'étais riche. Je pense aux chercheurs scientifiques dans beaucoup de domaines, je sais qu'eux aussi ils suent beaucoup pour peu, il y'a beaucoup de jeunes chercheurs qui cherchent des bourses et des laboratoires qui cherchent des financement. Je penses aux sans domiciles fixes et aux maisons de retraite. Que Dieu vous éclair par Jésus amen.
a écrit le 18/06/2017 à 16:39 :
La vengeance démocratique! Les misérables riches y apprennent à gagner de l'argent mais pas à le dépenser. Où es tu magnificence d'antan?
a écrit le 17/06/2017 à 19:47 :
vraiment je tient d'abord a remercier l'initiateur de cette idée !! si tous les riches penser soutenir les autres comme ça, cela pourrait aider même nous les défavoriser, les démunie!! vous avait par exemple dans mon pays la rdc il ya vraiment beaucoup de secteurs d'activité qui on besoin d'aide !!!!
a écrit le 17/06/2017 à 17:46 :
Aide au personnes handicapes
a écrit le 17/06/2017 à 14:41 :
si vous ne savez pas qui fzire votre fortune moi je peux vous aider ala gere une partie pourlesmaladies du cancer et de l'alzheimer et très peu pour moi cordialement
a écrit le 17/06/2017 à 11:23 :
Le redonner aux millions d'entreprise et gens qu'il a ruinées ?
a écrit le 17/06/2017 à 10:34 :
Qu'il paye déjà la TVA , puis un impôt Sté de 33,33% sur l'activité en France .....
Que le nouveau gouvernement s'occupe un peu de son cas ......
Réponse de le 17/06/2017 à 17:25 :
@Breton: 1) cela m'étonnerait qu'Amazon ne paie pas la TVA parce que, si tu avais un semblant d'idée du fonctionnement d'une entreprise, tu saurais que la TVA payée vient en déduction de la TVA collectée et que donc il n'y a pas d'intérêt à frauder à ce niveau. 2) Le siège européen d'Amazon est au Luxembourg qui en effet, comme notamment l'Irlande, offre des taux d'imposition très réduits par rapport à d'autres pays européens, dont la France. Cela n'a rien d'illégal et est tout à fait immoral. Les entreprises de tous les secteurs profitent de cette faille. Il faudrait en effet revoir nombre de lois et règlements européens dans tous les domaines pour que tout le monde joue à égalité sur le même terrain :-)
Réponse de le 10/07/2017 à 10:13 :
@Patrickb
Le fait d'avoir son siège au Luxembourg n'est pas illégale, certes. Néanmoins, le fait de demander une ristourne au Luxembourg afin de ne pas payer tous ses impôts (oui car le Luxembourg a un taux normal d'imposition sur les sociétés très proche de la France) ça c'est contraire au droit européen. C'est clairement du dumping fiscale.

De plus, transférer ses bénéfices artificiellement d'un pays à un autre dans le seul but de ne pas payer ses impôts là où les profits ont été réalisés, ça aussi c'est très limite, au moins moralement. Ils sont bien content de bénéficier des infrastructures françaises, de l'argent français. Il est normal qu'ils payent ce qu'ils doivent.

C'est facile de se dire philanthrope quand ont vole des millions un peu partout dans le monde.
a écrit le 16/06/2017 à 19:18 :
Hello patron d amazone
Ça serai génial si vous aider les porteurs de projet à réaliser leur rêves☺
Réponse de le 17/06/2017 à 8:58 :
@Sassi: excellente idée que tu devrais lui soumettre directement :-)
a écrit le 16/06/2017 à 18:18 :
Il pourrait commencer par rendre l'argent aux gens que son activité a paupérisé.
a écrit le 16/06/2017 à 18:08 :
Aides au retour des immigrés dans leurs pays.
Réponse de le 18/06/2017 à 11:50 :
@Aides: on a déjà essayé sous Giscard ! Les immigrés touchent la prime et reviennent quelque mois plus tard :-)
a écrit le 16/06/2017 à 13:14 :
washington post =250 millions
pas milliards...
a écrit le 16/06/2017 à 13:02 :
Cher Monsieur
1 Aide pour la recherche sur le cancer
2 Aider au développement des énergies renouvelables
3 Investir dans le reboisement partout où cela est nécessaire
c'est déjà pas mal !
Merci
a écrit le 16/06/2017 à 12:26 :
Petite faute dans l'article, c'est 250 millions de dollars et pas milliards pour le rachat du Washington Post. J'ai frôlé la syncope avant de me dire que c'était louche.
a écrit le 16/06/2017 à 12:15 :
Augmente de 50% tes salariés.
Réponse de le 16/06/2017 à 13:07 :
"Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson." disait Confucius. Mais bon, je sais que dans la France des assistés permanents, c'est l'adage socialiste "vote pour nous si tu veux des allocs" qui prévaut :-)
Réponse de le 16/06/2017 à 13:12 :
+1000
Réponse de le 16/06/2017 à 13:20 :
Ses quoi !?

Il ne sait même pas que ces gens existent mais c'est vous qui avez la meilleure idée c'est un fait.
a écrit le 16/06/2017 à 12:07 :
Qu'il me la donne, je saurai quoi en faire moi! J'manque pas d'idees pour claquer du fric!! lol
a écrit le 16/06/2017 à 12:06 :
Le Washington Post à 250 milliards?? Ça commence à faire cher....
a écrit le 16/06/2017 à 12:05 :
Un ou deux million pour moi , me suffirai....
merci
a écrit le 16/06/2017 à 12:02 :
250 milliards ?? Vous vous rendez compte ce que ça fait déjà un million Dolorès ?
(Petite faute par rapport au rachat du Washington Post)
a écrit le 16/06/2017 à 11:54 :
Qu'il paye ses impôts partout dans le monde ça suffira ou bien s'il nous explique qu'il ne veut pas donner son argent à des politiciens corrompus, ce qui serait étonnant mais quelque part difficilement contestable, qu'il paye des enquêteurs pour aller nous sortir des preuves de la corruption des élus dans les pays concernés.

ET au lieu d'attendre que les autres lui apportent une solution qu'il fouille sur internet afin de voir ce vers quoi il tendrait le plus, cela pourrait avoir un résultat bizarre certes mais au moins il serait plus logique avec lui même. Nous retombons encore une fois sur l'analyse de Nietzsche démontrant que plus on possède et plus on est bête.

Ah comme je le dis souvent, les nouveaux milliardaires du net sont devenus riches grâce à une idée, mais une seule par contre.
Réponse de le 19/06/2017 à 22:44 :
Moi je suggère de soutenir la prise en charge des enfants handicapés, notamment ceux qui sont autistes, partout dans le monde, mais surtout en Afrique. Au Burkina Faso, pour ne citer que cet exemple, il y a des mouvements associatifs qui existent, mais qui peinent à fonctionner faute de moyens adéquats et beaucoup de parents éprouvent une très grande souffrance à cause de cette situation.Des fonds peuvent également alloués à la recherche sur le sujet.

Soutenir l'enseignement supérieur et la recherche en Afrique francophone par l'aide à la mise en place et/ou au soutien de structures nationales, institutionnelles et régionales de garantie de la qualité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :