Saint-Jacques : les pêcheurs français remontés contre les "pilleurs" britanniques

Les pêcheurs accusent leurs homologues du Royaume-Uni de contourner l'accord qui régit la gestion de la ressource.
Cette polémique intervient dans un contexte d'inquiétude des pêcheurs hauturiers français qui craignent que le Brexit ne remette en cause leur droit d'aller pêcher à proximité des côtes britanniques.
Cette polémique intervient dans un contexte d'inquiétude des pêcheurs hauturiers français qui craignent que le Brexit ne remette en cause leur droit d'aller pêcher à proximité des côtes britanniques. (Crédits : Reuters)

Les pêcheurs britanniques se livrent-ils à une "razzia" sur les coquilles Saint-Jacques ? Depuis la semaine dernière, les pêcheurs français s'insurgent contre des pratiques qui s'apparentent selon eux à un "pillage organisé".

Comme l'explique le comité national des pêches (CNPMEM) dans un communiqué daté de mardi, "depuis la semaine dernière, une forte présence de navires britanniques au large de la Baie de Seine (Manche Est), soit à 12 miles nautiques des côtes françaises, remet en cause 30 ans d'une bonne gestion de la ressource en coquilles Saint-Jacques".

Eviter la réglementation

Pascal Coquet, le président du comité des pêches de Haute-Normandie explique que les Britanniques ont "acheté massivement des navires de plus petite taille", pour échapper à la réglementation. Selon le CNPMEM, "pas moins de 50 navires (de 12 à 38 m) britanniques pêchent la coquille sans aucune limitation, au large de la Baie de Seine", mettant à mal les efforts de gestion mis en place, par les pêcheurs français, en collaboration avec les scientifiques de l'IFREMER.

Conséquence, selon les pêcheurs français : "Le marché est actuellement inondé de coquilles congelées provenant du Royaume-Uni mais prélevées de façon massive sur nos propres côtes." Il demandent donc à leur ministre de tutelle, Alain Vidalies, de saisir la Commission européenne et de prendre contact avec ses homologues Anglais et Irlandais.

Crainte du Brexit

"Visiblement, alors qu'ils ne sont pas encore sortis de l'Union européenne, les pêcheurs britanniques se comportent en véritables pilleurs (...) dans les eaux sous juridiction française", affirme le communiqué du CNPMEM. Cette polémique intervient dans un contexte d'inquiétude des pêcheurs hauturiers français qui craignent que le Brexit ne remette en cause leur droit d'aller pêcher à proximité des côtes britanniques.

(Avec AFP)

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 02/07/2017 à 17:53
Signaler
HIVA HOA- Marquises-France du Pacifique C'est rien en comparaison de ce qui est prévu autour des Marquises-Polynésie Française, Les élus locaux ont investis dans la pêche industrielle du thon. Le thon normalement là bas est une nourriture tra...

à écrit le 26/10/2016 à 5:57
Signaler
Pourquoi les bateaux français ne font pas pareil près des cotes anglaises ?

à écrit le 25/10/2016 à 17:36
Signaler
Perfide Albion .

à écrit le 25/10/2016 à 14:52
Signaler
"Cette polémique intervient dans un contexte d'inquiétude des pêcheurs hauturiers français qui craignent que le Brexit ne remette en cause leur droit d'aller pêcher à proximité des côtes britanniques." Hé bien hé bien, voilà encore un article "En...

le 25/10/2016 à 16:47
Signaler
"Tout cela parce que des protagonistes ont peur du brexit, le fond de votre article est bon mais la forme c'est du grand n'importe quoi." Ça ne serait pas plutôt l'inverse?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.