Voiture électrique : le marché a-t-il enfin basculé ?

 |  | 1167 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : Shutterstock)
Contre toute attente, la voiture électrique semble hermétique à la sinistrose de la crise du coronavirus et affiche des ventes en forte hausse depuis le début de l'année. Longtemps réduite à un marché de niche, cette technologie paraît désormais avoir trouvé des ressorts plus pérennes que la seule subvention publique qui, dès 2021, commencera à baisser...

"Rien ne sert de courir"... Rarement la fable de La Fontaine du lièvre et de la tortue n'aura eu autant de sens qu'à propos de la voiture 100% électrique. Lancée dans les années 1990 dans l'indifférence la plus totale (l'État n'a jamais honoré ses engagements de commande publique de 106 et d'AX électriques), relancée en 2010 avec un beau succès d'image mais resté alors symbolique, il semblerait que la voiture électrique ait enfin quitté son statut de marché de niche pour devenir un segment de mass market. Au premier semestre, les ventes de voitures électriques en France ont dépassé le total de l'ensemble de l'année 2019 qui avait déjà enregistré une hausse de 38%.

Quand on regarde dans le détail, la voiture électrique gagne du terrain sur certains segments... Ainsi, la e208 représente entre 15% et 20% des ventes totales de la célèbre citadine. La Zoé, elle, s'en sort pas mal du tout non plus avec plus de 5.400 voitures vendues depuis le début de l'année en France, soit un bond de 120%. La voiture électrique signée Renault se hisse ainsi parmi les plus vendues en Europe. Impossible de ne pas évoquer l'immense succès du Model 3, le plus petit des Tesla, et écoulé à 17.500 exemplaires en Europe, prenant ainsi la première place du podium, devant Zoé.

Tesla met l'électrique à la mode

Pour les constructeurs, c'est historique! Longtemps la technologie...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2020 à 17:06 :
Dans ce type de mutation comme dans toutes, il y a une balance avantages inconvénients.
Il y aura toujours ceux qui verrons la demie bouteille vide, et qui le font sans doute pour tout et c'est bien leur droit, et ceux qui voient la demie bouteille pleine.
Au fonds, coté usage, la VE matche parfaitement avec les besoins, et c'est un gros rouleur qui le dit, 50 000km ans dont 80% d'autoroute. Je ne reviendrai pas au Thermique, car les avantages gagnés, confort, silence, entretien inexistant, et bien sûr absences de gaz d'échappement et de bruits de moteur, je n'y renoncerai plus.
350km d'autonomie réelle sur Autoroute, cela convient très bien. Les infrastructures ont été conçues pour des sauts de 250, mais quand mon peux pousser à 350 on s'organise encore mieux.
Une contrainte, il faut prévoir les étapes avant de partir, quoique les navigations intégrées gèrent cela parfaitement. Mais enfin, je préfère choisir moi même mes points de recharge aujourd'hui.
Il est certain que la densification du réseau de bornes, en cours j'en témoigne, effacera totalement ce besoin d'anticipation. Comme toujours il faut signaler qu'en France on est dans la train des pays du sud, en retard, plutôt que du nord, dont le réseau est beaucoup, beaucoup plus dense....
Coté budget, franchement c'est pas encore l'exact équivalent du thermique, mais on est loin des véhicules à 100 000€. Il y a avalanche de nouveaux modèles à prix abordables en cours.
Les demies bouteilles vides y viendrons quand toutes leurs objections ou presque auront trouvé réponses, ils se dirons alors peut-être, "au fonds, j'aurai du y aller plus tôt !"
Ils se dirons surtout, "quand même, j'ai pas eu le nez creux" :-) .
Du moins c'est mon avis.
a écrit le 08/10/2020 à 14:47 :
Ouh lala, ça vole haut (moi je...) Pour revenir sur le fond, les stats sont incomplètes ou partielles, à force de vouloir piloter aux chiffres macros, on occulte les détails importants qui ont toute leur importance : qui achète (entreprises, particuliers), quelles sont les capacités de recharges pour les acquéreurs ou loueurs (garage personnel, copropriété, places de parking d'entreprise, etc.). Pour quoi ce niveau de détails ? le virage ne sera réellement amorcé que lorsque les classes moyennes accèderont massivement à ce type de produit. Et donc que les bornes de recharge seront déployées en nombre suffisant, qu'elle seront toutes en état de fonctionner et que le consommateur pourra payer avec les moyens courants type CB et non par abonnement (pourtant rendu obligatoire par la loi, mais bon la loi pour certaines entreprises et les "zélus"...).
a écrit le 08/10/2020 à 11:24 :
Depuis la nuit des temps, c'est la mobilité qui a permit le développement de l'humanité. D'abord pour la cueillette, puis la chasse, puis le commerce, puis les loisirs... Il faut impérativement mettre en place une mobilité économique et écologique pour relancer l'économie mondiale. La voiture électrique est une opportunité majeure, mais il faudrait commencer par les transports en communs.
a écrit le 08/10/2020 à 9:08 :
un marché de dupes avec des promesses destructrices et qui polluent autant
a écrit le 07/10/2020 à 20:31 :
Cela fait 7 ans que je roule en VE et je ne reviendrai jamais plus en arrière.
Quand je vois tous les commentaires sans aucune recherche provenant de bruits de comptoir cela me fait peur...
Pourquoi autant de méchanceté de la part des Français?
Réponse de le 08/10/2020 à 10:32 :
Quel usage avez vous de votre VE? Soyez plus explicatif , les lecteurs ont besoin de savoir !!!
a écrit le 07/10/2020 à 17:02 :
Vraiment? Personnellement, je ne pense pas que ce soit un achat "intelligent" et je ne suis certainement pas prête à le faire!
a écrit le 07/10/2020 à 14:37 :
La voiture prendra un essor fulgurant quand l'infrastructure sera prête c'est dire des bornes elle triques dans les stations service ou les aires d'autoroute, en ville, à la campagne. Oui au territoire d'énergie et aux bornes électriques à charge rapide. La voiture électrique et à hydrogène ont un grand avenir pour la France et pour l'Europe. Vive l'électrique low cost ou non. Toutes les grandes, marques proposent des voitures électriques aujourd'hui. Oui nous sommes à l'orée d'une évolution majeure des Voiturs dans le monde et on réduira drastique ment le taux de co2 dans l'atmosphère.
Réponse de le 07/10/2020 à 17:23 :
@11 libre
C plus une incantation / discours politique que vous nous servez là...
Donc pas trop crédible...
a écrit le 07/10/2020 à 14:09 :
Obligé de changer mon véhicule qui ne pourra plus rouler en janvier 21, j'ai fait le tour des concessionnaires. Aucun ne m'a vanté les mérites de l'électrique ni même de l'hybride rechargeable. Habitant en PC parisienne, et possédant un parking souterrain dans ma résidence, j'ai interpellé le syndic sur les modalités d'équipement en prise dans le sous sol : depuis un mois, j'attends la réponse. J'ai choisi un véhicule thermique car les nouvelles formules proposées ne me conviennent pas pour l'utilité que j'ai de cet outil de déplacement. La Zoé n'est vendue qu'à des institutionnels ou des entreprises, peu sont utilisées par des particuliers. Partir à quatre en vacances avec, qui peut le croire. D'ailleurs, beaucoup de constructeurs en reviennent des citadines et des SUV sans coffre réellement utilisable. Les breaks et autres space wagons refont leur apparition après avoir disparu des catalogues.
a écrit le 07/10/2020 à 13:26 :
Sur la partie "immunisée face à la crise", il faudrait croiser avec le type de clientèle qui se tourne vers les véhicules électriques. Ca reste un véhicule qui n'est pas accessible à tout le monde, et je suppose que la clientèle cible est plutôt constituée de cadres urbains qui ne sont pas (ou pas encore) atteint par la crise.

Le but n'est pas de faire des oppositions de catégories sociales, mais il faudrait croiser les évolutions de marchés avec la clientèle de chaque catégorie, et l'impact de la crise sur chaque type de clientèle.

Après le message de base (impact de la crise => changement de comportements) est sans doute juste... dans la partie de la population qui peut suivre ce mouvement.

ça me rappelle l'ANPE qui se félicitait d'être n°1 en terme de fréquentation de son site internet, sans faire le lien avec le nombre de chômeurs...
a écrit le 07/10/2020 à 10:29 :
Il serait souhaitable que Renault s'appui sur un modèle plus récent, car l'image de la Zoé avec ses 10 ans d'âge comme pionnière commence véritablement à dater.
Réponse de le 09/10/2020 à 10:14 :
Commence à dater?
Sa remise à jour l'a modifié en profondeur, notamment l'intérieur qui est devenu plus que correct.
Au final, elle est en tête des ventes de VE en Europe (contrairement à ce qui dit cet article daté) donc il y a pire pour une mamie...
Après, il est clair que si Renault et Nissan sont partis avant tout le monde (sauf Tesla), il faut qu'ils se remettent en marche car là, ils se font rattraper à force et vont perdre leur avantage compétitif.
a écrit le 07/10/2020 à 10:22 :
Pourquoi choisir comme photo d'illustration pour un article parlant du décollage du marché de l'électrique, une C-zéro dont Citroen vient justement de stopper la commercialisation?
Réponse de le 07/10/2020 à 15:02 :
Parce que cet article est un recyclage d'un article plus ancien. Il n'a ni pris le temps de changer la photo, ni de mettre à jour les chiffres de vente. Bref, du travail de stagiaire d'un "journaliste" auto qui est juste capable de faire du publireportage pour les allemands...
a écrit le 07/10/2020 à 9:46 :
Ce que l'on nous dit pas c'est où sont les prises électriques.
Pas d'enquêtes régulières même occasionnelles sur le sujet, sur la satisfaction des heureux acquéreurs.
Où en sont les équipements en prises des immeubles collectifs?
Black out complet, sujet tabou.
a écrit le 07/10/2020 à 9:43 :
On peut espérer qu'une nouvelle génération de batteries permettra à cette filière de ne plus dépendre des terres rares et quelles seront recyclées à 100 % d'ici quelques années.
Pour le moment cette technologie est tout aussi polluante que les autres.
a écrit le 07/10/2020 à 8:52 :
ok ca ecolle un peu mais ca reste marginal / thermique
et vu les pbs que ca va engendrer, a un moment ca va coincer
on ne peut pas tous les noter, mais force est de constater que tout le monde n'a pas un garage, loin de la ( et qu'avoir un garage c'est des dizaines de milliers d'euros + 1500 pour les prises speciales), que les appros en batteries de la chine ca va coincer, surtout le jour ou uncle chang sera contrarie, qu'on verra qu'il faut depolluer les metaux et l'acide ( euh oui, quand c'est 1% du marche, ok, quid si c'est 70%), et que le jour ou les gens n'achetent plus d'essence taxee a 70%, comment l'etat va taxer l'electricite pour recuperer la TIPP ( en france, mais ailleurs -uk p ex- ca sera pareil)......
chaque vehicule a sa place, chaque place a son vehicule
Réponse de le 07/10/2020 à 11:49 :
La tipp sera remplacee par la tipe (taxe interieure sur les produits elec)
Comment sera mesurée la recharge des batteries dans votre garage ?
Grace au compteur linky qui permet de distinguer la nature de la consommation elec.
L' interet des voitures élec sera alors nettement moindre !!!!
a écrit le 07/10/2020 à 8:32 :
Et encore les gens en disent du bien, si les prix n'étaient pas aussi prohibitifs et les autonomies si ridicules je pense que la page se tournerait facilement concernant les véhicules thermiques.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :