Dow Chemical renonce au rachat de Rohm & Haas

 |   |  219  mots
Le groupe chimique américain ne procèdera pas à l'acquisition de son concurrent, malgré le feu vert des autorités américaines de la concurrence. Le financement de cette opération a échoué après l'abandon d'un projet de coentreprise au Koweït.

Dow Chemical renonce finalement au rachat de Rohm & Haas. Vendredi, le groupe chimique américain avait pourtant affirmé que la fusion était en marche après avoir obtenu le feu vert de la Federal Trade Commission, l'autorité américaine de la concurrence. Une opération estimée à 18,8 milliards de dollars qui aurait dû lui permettre de se développer dans certains produits de spécialité à fortes marges.

Mais Dow Chemical n'est pas parvenu à financer cette opération. Le groupe américain comptait notamment sur la création d'une coentreprise avec le Koweït, qui devait lui rapporter 7,5 milliards de dollars. Mais devant la fronde de ses députés, le gouvernement koweïtien a annulé fin décembre ce contrat, le privant d'une source de financement de cette acquisition.

Et avec la crise qui touche le marché du crédit, "des incertitudes intenables sur le financement et la viabilité" de cette opération ont contraint Dow Chemical à renoncer. Mais le chimiste se dit toujours intéressé par son concurrent. "Notre stratégie à long terme reste inchangée et la proposition d'acquisition de Rohm and Haas en fait partie", a ainsi expliqué son patron Andrew Liveris.

A la Bourse de New York, Rohm & Haas a plongé ce lundi, chutant de 13,25% à 57,10 dollars. Dow Chemical a également souffert, perdant 7,61% à 13,24 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :