Castorama peut rester ouvert le dimanche (pour l'instant)

 |   |  298  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le syndicat FO avait assigné l'enseigne de bricolage en justice pour l'ouverture de deux de ses magasins le dimanche, sans autorisation de la préfecture. Le tribunal de grande instance a accordé vendredi un délai à Castorama pour régulariser cette situation. Passé ce sursis, une astreinte de 1.800 euros par jour et par salarié sera appliquée.

Petit délai pour Castorama. L'enseigne de bricolage a trois mois pour régulariser sa situation auprès de la préfecture, concernant l'ouverture dominicale de deux de ses magasins (à Villemomble et Villetaneuse, en Seine-Saint-Denis). C'est ce qu'a décidé vendredi le tribunal de grande instance de Bobigny, en région parisienne, dans le cadre d'une assignation du syndicat FO.

1.800 euros par salarié par jour

"Dans son ordonnance, la présidente du tribunal constate l'existence du trouble que représente l'ouverture le dimanche sans autorisation de la préfecture, elle convient d'y mettre un terme et accorde un délai à Castorama jusqu'au 15 mars", a expliqué Me Nicolas Bordaçahar, avocat de FO. "Si à cette date, ils ne sont pas en règle, une astreinte de 1.800 euros par jour et par salarié sera appliquée", a-t-il ajouté.

Jusqu'au 15 mars 2013

De son côté, Me Bruno Platel, avocat de l'enseigne de bricolage, a précisé que ces deux magasins "pourront ouvrir le dimanche et il faudra qu'à la date du 15 mars, ils aient les dérogations de la préfecture afin d'être en règle", a-t-il souligné.

Vendredi dernier, une centaine de salariés, blousons siglés Castorama sur le dos, étaient venus assister à l'audience. A l'extérieur du tribunal, ils avaient installé deux banderoles sur lesquelles on pouvait lire "laissez-nous travailler le dimanche". Et pour cause, certains salariés estiment que le syndicat "se trompe de cible". A l'instar de Florian Vadez, salarié de 27 ans à Castorama depuis 2008, qui revendique ce choix. Selon lui, "le travail dominical est basé sur le volontariat et toute personne a le droit de ne pas travailler ce jour-là. Nous sommes payés plus cher le dimanche et pour certains, c'est une rentrée d'argent très importante". La partie n'est pas terminée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2013 à 7:56 :
...formatés au consumérisme...!
Au rythme actuel de l'?conomie, et nous sommes en "crise", il n'y aura plus de ressources sur cette planète en 2050, retour á l'âge de pierre, alors ce jour là, vous pourrez travailler le dimanche...pour votre survie. Lol.
Réponse de le 29/09/2013 à 8:44 :
Bonne remarque, et j'ajouterai un remerciement anticipé de nos petits enfants nés et à naître.
a écrit le 09/12/2012 à 0:31 :
Dès qu'un commerce veut ouvrir en nocturne ou le dimanche, on lui cherche des poux dans la tête ... par contre le e-commerce, destructeur d'emploi par excellence dans la distribution, peut, lui, ouvrir 24/24 et 365 jours par an, avec la bénédiction des syndicats !!! conclusion : grace aux syndicats, il n'y aura bientôt plus d'emploi (ni de nuit, ni de jour, ni du dimanche, ni de la semaine) dans la distribution !!! Quand vont-ils enfin ouvrir les yeux sur le monde réel ?????
Réponse de le 29/09/2013 à 7:42 :
Vous commandez nuit et jour avec le e commerce, vous recevez la camelote un, deux ou trois jours ouvrés après et jamais le Dimanche. Merci de comparer ce qui est comparable.!!!
Votre commande n'est pas traitée non plus la nuit ou le Dimanche...
Réponse de le 29/09/2013 à 12:36 :
Ce n'est que la distribution du courrier qui ne marche pas le dimanche.
Les camions de la poste et des transporteurs roulent le dimanche.
Les plates formes des grands vendeurs de e-commerce fonctionnent 7/7, 24/24.
Voir par exemple la plateforme d'Amazon.
S'ils s'arretaient le WE, je ne vous raconte pas le "bordel" le lundi matin......
a écrit le 08/12/2012 à 21:35 :
Le Louvre-Lens reste ouvert toute la nuit de ce w-end : FO devrait prendre le dossier en main : si les commerces aussi utiles que ceux qui permettent de bricoler n'ont plus le droit d'ouvrir le dimanche, qu'est-ce qui justifie que des cultureux obligent de pauvres travailleurs à bosser de nuit, alors que leur contrat de travail initial ne le prévoyait certainement pas !!!
Réponse de le 09/12/2012 à 13:19 :
parce que la culture ne fonctionne pas sur les mêmes horaires que les commerces utiles: iriez-vous fermer les théâtres, les cinémas, les soirs, les samedis et les dimanches?
Réponse de le 13/12/2012 à 0:41 :
...on ferme bien les boutiques, alors que pour moi, la mode est une perle culturelle de notre pays !!!!
a écrit le 07/12/2012 à 21:59 :
pourquoi les salariés n'auraient pas le droit de travailler le dimanche, si c'est sur la base du volontariat ??? "et le volontariat, ça se démontre comment?" diront certains ... facile : ça doit être inscrit sur le contrat de travail qui porte la signature donc l'acceptation du salarié et de l'employeur !!! Le reste n'est que blocage politico-syndicalo-dogmatique !!!
a écrit le 07/12/2012 à 18:35 :
c'est castorama qui va etre content
a écrit le 07/12/2012 à 14:29 :
Puisque nous en sommes à faire tomber les tabous et vouloir une société laïque, pourquoi ne pas faire tomber le tabous du travaille le dimanche qui est finalement un jour de repos religieux?
Réponse de le 07/12/2012 à 16:40 :
OK.
Donc tout le monde travaille le dimanche.
Pourquoi ils y en auraient qui auraient le droit et pas les autres.
Réponse de le 07/12/2012 à 20:09 :
@Paulo
Attention Paulo. Les partisans du travail du dimanche n'ont aucunement l'intention d'aller bosser ce jour la . Deja si on leur demandait de travailler le samedi la plupart tourneraient de l'oeil. Sacrifier ses loisirs, sa famille, faut pas deconner non plus. Oui au travail du dimanche mais.....pour les autres.
Au fait la fermeture des magasins le jour de Noel est inadmissible. Faudra y remedier.
Bon W.E;
Réponse de le 07/12/2012 à 21:56 :
moi j'ai 2 salariées de confession musulmane qui échangeraient volontiers le 25 décembre contre le jour de l'Aïd !!! (et le vendredi contre le dimanche, surtout si c'est payé double !!! vous leur répondez quoi ?
Réponse de le 07/12/2012 à 22:49 :
je leur répondrais que le 25 décembre est un jour férié en France, mais si vous travaillez ce jour la, faîtes les travailler en les payant le double et demander leur de prendre un jour de congé le jour de l'Aïd.
Réponse de le 08/12/2012 à 21:32 :
donc, à 20h09, vous regrettez que ceux qui sont pour le travai du dimanche ..; ne le souhaitent que pour les autres. Et à 22h49, vous me dites que eux pourraient travailer le dimanche !! et ceux qui n'ont pas de conviction religieuse, vous leur répondez quoi ??? ... ou bien ai-je mal compris et vous suggérez que tout le monde doit pouvoir travailler le dimanche ou les jours fériés, du moment que le contrat prévoit une compensation ??!!
Réponse de le 09/12/2012 à 0:11 :
que ceux qui veulent travailler le dimanche, travaillent, on a 3 millions de chômeurs, au boulot!
a écrit le 07/12/2012 à 14:13 :
quel crédibilité peuvent encore avoir nos syndicats ,,,,,??????les salariés ont manifesté devant le siége de fo ILS sont à 90% FAVORABLE à l'ouverture le le dimanche . a noter trés rares les journaux qui l'on signalé !!!!!!!!!!
a écrit le 07/12/2012 à 13:08 :
Syndicats contre employés et patrons réunis... bizarre! Mais on peut réfléchir:
- Côté patrons: aller vers ce qu'attend le client - ici facile de savoir que les gens travaillent dans la semaine et bricolent le week-end;
- côté employés: gagner plus en faisant quelques dimanches; avoir des jours de congé en semaine... pourquoi pas le mercredi avec les enfants?
- côté syndicats: ?
curiosité comparative enfin: j'avais relevé en Chine qu'on ne se pose pas la question sur le fait de travailler ou non le dimanche, quand il s'agit de travailler pour un grand groupe, à fortiori quand on peut gagner davantage.






Réponse de le 07/12/2012 à 16:51 :
Si vous pouviez juste éviter de nous comparer avec la Chine... A moins qu'un salaire de 100 euros par mois vous convienne ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :