Comment la fin du confinement va influencer les besoins de déstockage des grandes marques ?

 |   |  1030  mots
(Crédits : Remi Benoit)
En réponse à la pandémie de Coronavirus, un confinement quasi mondial a été déclaré. En France, entre le 17 mars et le 11 mai, tous déplacements non-indispensables ont été interdits. Cette mesure sanitaire a également entraîné la fermeture des restaurants, des bars, des lieux culturels, et bien évidemment des commerces non-essentiels.

Aussi, à l'heure du déconfinement, les grandes marques se retrouvent face à plusieurs enjeux majeurs : générer du chiffre d'affaires, se débarrasser des stocks et attirer les consommateurs au sein des points de vente. Pour cela, le déstockage est l'une des solutions qui doit être envisagée.

Covid-19 et confinement : quels impacts sur les grandes marques et le monde de la consommation ?

Pendant la période de confinement, seuls les magasins et les grandes surfaces alimentaires sont restés ouverts. En effet, les déplacements autorisés concernaient uniquement les courses alimentaires, les soins et le travail. Cet arrêt brutal de la consommation a naturellement impacté de façon historique l'économie, entraînant en France une récession estimée entre 8 et 9% par le ministre de l'Économie et des Finances. Évidemment, pour les grandes marques, cet événement unique et de grande ampleur a entraîné une chute vertigineuse du chiffre d'affaires. Certaines, comme Camaïeu par exemple, se sont vues dans l'obligation de déposer le bilan.

En revanche, pour les enseignes de la grande distribution et les commerces alimentaires de proximité, le confinement fut une véritable aubaine. En effet, entre le 17 mars et le 11 mai, leur chiffre d'affaires a été multiplié par trois. D'ailleurs, les pénuries de pâtes, de farine et de produits de première nécessité, comme le papier toilette, ont été largement médiatisées. Mais d'autres tendances sont également apparues : le drive, ainsi que les livraisons ont été largement plébiscitées par les Français.

Néanmoins, les grandes marques ne sont pas toutes restées sur le carreau. Même si les difficultés entraînées par la crise sanitaire vont avoir raison de certaines d'entre elles, d'autres ont pu éviter la catastrophe, grâce notamment à la vente en ligne. C'est vrai, pendant la première semaine de confinement, le groupe Contentsquare a constaté une augmentation de 13% du trafic global. Cependant, cette tendance ne s'est pas inscrite dans la durée. Aussi, depuis le début du déconfinement, les grandes marques doivent trouver des solutions pour éviter de mettre la clé sous la porte. L'une de ces solutions, c'est évidemment le déstockage. Qu'est-ce que c'est ? Pourquoi cette méthode doit-elle être envisagée ? Voici quelques pistes de réflexion.

Déstockage : une notion essentielle pour les marques

D'après le dictionnaire Larousse, le déstockage est l'action de « reprendre pour utilisation ce qui a été précédemment stocké ». En d'autres termes, dans le secteur de la consommation, le déstockage consiste à se débarrasser des marchandises stockées. Lors des opérations de déstockage, les grandes enseignes affichent des prix attractifs, de sorte à susciter l'intérêt des consommateurs.

Les acteurs du déstockage sont nombreux. Il y a les marques et les grandes enseignes bien évidemment, les associations à visée sociale, ainsi que les spécialistes, que l'on appelle les déstockeurs. Ceux-ci achètent en gros des marchandises invendues, pour les injecter dans des circuits de distribution, sur certaines boutiques en ligne, mais aussi sur des plateformes de ventes privées. Le site de déstockage Stocklear répond à la problématique actuelle des grandes enseignes.

Dans le cadre du déconfinement, le déstockage s'avère indispensable pour les marques. D'autre part, les consommateurs y voient également certains avantages.

Les avantages du déstockage pour les consommateurs

Nombreux sont les Français qui ont vu leur pouvoir d'achat diminuer pendant le confinement. C'est le cas, entre autres, des travailleurs indépendants et de certaines professions libérales. Le déstockage, qui se traduit par une chute des prix, est une réponse à cette baisse du pouvoir d'achat. En effet, grâce aux promotions réalisées par les marques, il devient possible de faire des économies

Les avantages du déstockage pour les marques

  • Le déstockage permet de faire de la place pour les nouvelles collections, dont le potentiel est nettement plus attractif.
  • Le déstockage, pour se débarrasser des invendus qui impactent la productivité et l'efficacité des enseignes : c'est vrai, plus la zone de stock est encombrée, plus il est difficile d'y circuler et de stocker de nouveaux arrivages. En cette période de déconfinement, le déstockage est en quelque sorte l'occasion de faire table rase et de repartir sur de bonnes bases.
  • Le déstockage post-confinement, c'est évidemment l'occasion de générer du chiffre d'affaires : bien sûr, les conditions de vente caractéristiques du déstockage représentent un avantage majeur pour les marques qui, en cette période, ont besoin d'augmenter leurs ventes..

Le déstockage, une solution pour faire revenir les clients dans les points de vente ?

Comme nous venons de le mentionner, l'intérêt principal du déstockage pour les clients réside dans le prix des articles proposés. Aussi, le déstockage est définitivement un bon moyen pour attirer les consommateurs au sein des points de vente, même si l'intervention de déstockeurs peut également être envisagée, dans le but d'écouter facilement et rapidement la marchandise. Les avantages du déstockage doivent définitivement pousser les grandes enseignes à se débarrasser des marchandises stockées pendant le confinement.

Cependant, cette méthode n'est pas l'unique solution pour faire revenir les clients en magasin. En effet, le confinement a montré de nouveaux comportements d'achat, et notamment une hausse des exigences de la part des consommateurs. D'après cet article, la responsabilité sociale, ainsi que les engagements pris par les marques font désormais partie des critères de sélection des Français, au même titre que le prix par exemple, ou la qualité des produits proposés.

Naturellement, pour attirer les clients dans les magasins, communiquer autour des mesures sanitaires s'avère également essentiel. Afin de générer plus de confiance, les marques doivent fournir les efforts nécessaires, pour protéger les consommateurs et assurer leur sécurité. Distribution de gel hydroalcoolique, port du masque, sens de circulation, voici les mesures qui doivent être prises par les grandes enseignes, pour retrouver une activité normale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :