Dr Jean Pierre Agarra : La nutricosmétique est en plein essor

 |   |  614  mots
(Crédits : DR)
La nutricosmétique est un marché en pleine croissance. A la croisée de la nutrition et de la cosmétique, elle s’appuie sur des principes simples : nous sommes ce que nous mangeons et ce qui fait du bien à l’intérieur se voit de l’extérieur

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi il est essentiel de prendre soin de sa peau ?

Dr Jean-Pierre AGARRA : En contact direct avec l'environnement extérieur, la peau constitue une barrière dynamique qui régule les échanges entre les tissus internes de l'organisme et diverses autres substances extérieures contenues dans l'eau et l'air. La peau protège l'organisme de la pénétration de micro-organismes, d'agents toxiques, des effets néfastes des rayons UV et des agressions mécaniques.  Elle participe également à de nombreuses fonctions telles que la thermorégulation, la synthèse de la vitamine D. C'est aussi un composant majeur de notre apparence physique qui joue un rôle important dans nos relations sociales.

Cependant avec l'âge, selon Jean-Pierre Agarra, la peau est régulièrement soumise à de nombreuses agressions externes.  Ces dernières associées à certains  facteurs biologiques tels que le vieillissement cellulaire, engendrent une perte de la matrice extra-cellulaire, une diminution de la synthèse des cellules restantes ainsi qu'une augmentation des enzymes de dégradation, empêchant la peau de jouer correctement son rôle protecteur.

Plusieurs facteurs physiques sont responsables de dommages cutanés qui s'accumulent tout au long de la vie.

- Les facteurs environnementaux tel que : la chaleur, le vent, l'humidité ou encore une exposition prolongée au soleil... peuvent également  modifier et endommager la structure de notre peau.

- les polluants jouent également un rôle majeur. En effet, de nombreuses études ont démontré récemment que les additifs alimentaires, les pesticides, le plastique, les métaux lourds, et la liste est encore longue, sont néfastes pour la santé de la peau et sont responsables de nombreux problèmes dermatologiques tels que : le vieillissement prématuré, le teint terne, la sècheresse cutanée, les irritations...

- Une alimentation pauvre en fruits, légumes, épices et aromates, avec des apports glycémiques élevées et en graisses saturées crée des déficits macro et micro nutritionnels favorisent  les conditions favorables pour une peau altérée et déshydratée.

Pour résumer, nos modes de vie actuels : stress, alcool, tabac, déséquilibres nutritionnelles, pollution, exposition au soleil... conduisent à des dommages cutanés importants qu'il est essentiel de prendre en charge.

Face à ce constat, comment pouvons-nous protéger le capital santé et beauté de notre peau ?

Dr Jean-Pierre AGARRA : Comme tend à le démontrer la Recherche actuelle en Dermatologie, une complémentation nutritionnelle par des composés bio-actifs naturels et synergiques, permet la correction des déficits nutritionnels impliqués dans les dommages cutanés et relance  la synthèse des tissus de soutien. L'utilisation de tels produits apparait comme une stratégie efficace et sans effet secondaire de prévention ou de traitement des dommages cutanés.

Quelles sont vos impressions concernant le marché de la nutricosmétique ?

Dr Jean-Pierre AGARRA : Si le marché de la nutricosmétique est né en Asie, ou beauté et alimentation saine sont corrélés, c'est aujourd'hui un marché d'avenir au niveau mondial.

En 2007, le marché mondial s'élevait à  3,5 milliards de dollars, il représente aujourd'hui plus de 4,5 milliards.

Si l'Asie reste le  leader du marché, on note en Europe et notamment en  France, en Allemagne, aux Royaume-Unis et en Italie une croissance significative du marché. Il s'élève aujourd'hui à près de 250 millions d'euros.

Face à la demande et aux études scientifiques, le médecin Jean-Pierre Agarra laboratoire THERASCIENCE a décidé de pénétrer ce marché prometteur en développant une gamme de nutricosmétiques ayant pour objectif de  préserver le capital santé et beauté grâce a des formules innovantes associant des actifs brevetés à des actifs naturels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :