L’assurance-vie pour vos projets à moyen et long terme

 |   |  707  mots
Vous pensez à l’assurance vie pour vous constituer une épargne à moyen ou long terme ? GMF donne les raisons de la pertinence de ce choix.

L'assurance vie pour se constituer une épargne et diversifier ses investissements

L'objectif d'un contrat d'assurance vie est de vous permettre de constituer une épargne, à partir des versements réalisés sur le contrat, qui pourra vous servir à moyen terme pour financer un projet ou prévoir des revenus complémentaires pour votre retraite. A plus long terme, l'assurance vie est une solution de transmission de patrimoine.

Un large choix de supports d'investissement

Lorsqu'ils sont multisupports, les contrats d'assurance vie vous permettent de répartir votre épargne entre différents supports d'investissement en fonction de votre profil d'investisseur, allant du plus sécuritaire au plus risqué :

  • Un support un Euros, sécurisé, offrant la garantie de récupérer 100% des sommes qui y sont investies nettes de frais de gestion du contrat et avant toute incidence fiscale et sociale.
  • Un ou plusieurs supports en Unités de Compte, offrant des perspectives de performance plus importantes sur le long terme en contrepartie de l'acceptation d'un risque de perte en capital. Chaque support en Unités de Compte présente un objectif et des caractéristiques qui lui sont propres.

Les montants investis sur les supports en Unités de Compte ne sont pas garantis mais sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers. Cet investissement peut entraîner un risque de perte en capital supporté par l'adhérent.

Un soutien financier pour réaliser vos projets

En épargnant en assurance vie (hors PERP), vous conservez la disponibilité de tout ou partie de votre épargne en cas de besoin(1), sans pénalité de la part de l'assureur, Il suffit de demander un rachat partiel ou total de votre contrat. Cette opération est soumise à fiscalité et aux prélèvements sociaux selon la législation en vigueur(1).

A noter : en cas de rachat à compter du 8ème anniversaire du contrat, les produits (ou plus-values) bénéficient d'un abattement dans les limites fiscales en vigueur(1).

Vous pourrez utiliser l'épargne de votre contrat pour financer un achat, financer les études de vos enfants, acquérir un bien immobilier. Le mieux est de vous y prendre le plus tôt possible en profitant du savoir-faire GMF ici.

Dans le cadre d'un départ en retraite, l'épargne constituée peut également vous permettre de compléter vos revenus.

L'assurance vie pour transmettre un patrimoine

L'assurance vie est un choix pertinent dans une stratégie de transmission de patrimoine.

D'une part, l'adhérent au contrat d'assurance vie peut choisir librement le ou les bénéficiaire(s) du capital à transmettre.

D'autre part, en cas de décès : l'épargne constituée sera versée au(x) bénéficiaire(s) désigné(s), et est exonérée de droits de succession dans la plupart des cas (selon la législation en vigueur)(2).

Mentions :

(1) En cas de rachat à compter du 8ème anniversaire du contrat : les produits (ou plus-values) bénéficient d'un abattement annuel de 4600 € pour une personne seule ou de 9200 € pour un couple soumis à imposition commune, tous contrats d'assurance vie et de capitalisation confondus, appliqué en priorité sur les produits des primes versées avant le 27/09/2017. Au-delà de cet abattement, les produits sont soumis à fiscalité selon la législation en vigueur.  Dans tous les cas, les produits sont soumis aux prélèvements sociaux. Pour plus d'information sur la fiscalité en cas de rachat, se reporter à l'annexe fiscale disponible ici

(2) En cas de décès de l'assuré, tous les versements effectués avant ses 70 ans et leurs produits sont exonérés de droits de succession*  jusqu'à 152 500 € par bénéficiaire, tous contrats d'assurance vie confondus. Au-delà, ils sont soumis à un prélèvement forfaitaire de 20 %. Le taux de 31,25 %  s'applique pour une part taxable supérieure à 700 000 €. Les versements effectués à partir des 70 ans de l'assuré, dans la limite de 30 500 € (tous contrats d'assurance vie confondus) bénéficient d'une exonération de droits de succession*. Les produits correspondants, sont quant à eux, totalement exonérés*. Ces plafonds ne concernent ni le conjoint,  ni le partenaire d'un pacte civil de solidarité (PACS) de l'assuré, qui bénéficient d'une exonération totale des droits de succession .

*Hors prélèvements sociaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :