« La mixité est un combat humaniste à mener avec les hommes dans l’intérêt de tous » Manon Colombies, DG Festina Group

Partenaire de l’évènement Women for Future, qui a ouvert les débats sur la place des femmes dans l’économie et la société le 2 juin dernier, le groupe Festina s’engage au quotidien pour une mixité naturelle, évidente et bien vécue par tous. Pour Manon Colombies, la directrice générale du groupe espagnol qui fête cette année ses 120 ans, cette évolution sociétale va de pair avec une certaine idée du management, une responsabilité environnementale et une envie d’innover…

3 mn

« Ils doivent comprendre qu'ils peuvent nous faire confiance et qu'ils n'ont rien à perdre ! » , selon Manon Colombies, directrice générale du groupe Festina
« Ils doivent comprendre qu'ils peuvent nous faire confiance et qu'ils n'ont rien à perdre ! » , selon Manon Colombies, directrice générale du groupe Festina (Crédits : DR)

Pourquoi avez-vous décidé d'être partenaire de l'évènement Women for Future au Parc des Princes ?

Depuis 30 ans, le Groupe Festina est naturellement engagé dans la cause des femmes, et nous avions envie de porter haut les couleurs de la mixité. Autant il me semble infamant d'imposer des femmes à certains postes sous prétexte de parité, autant je suis intimement convaincue que les femmes ont pour la plupart des capacités d'organisation exceptionnelles et que les hommes ont tout à gagner à travailler avec elles sur un véritable plan d'égalité. S'il s'agit encore d'un combat, il doit se mener avec les hommes dans un esprit d'humanisme et de réconciliation. Ils doivent comprendre qu'ils peuvent nous faire confiance et qu'ils n'ont rien à perdre !

Comment se traduit cette mixité dans le groupe Festina ?

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la société hispanique est très en avance sur ces sujets : les Espagnoles ont obtenu le droit de vote 13 ans avant les Françaises et après le Régime de Franco elles ont vite rattrapé le temps perdu ! Depuis que j'ai rejoint le groupe il y a 20 ans, l'égalité salariale n'a jamais été un combat, elle est acquise à 100% à tous les échelons de l'entreprise. Aujourd'hui, les hommes comme les femmes ont la possibilité d'aménager leur temps de travail pour avoir le temps d'accompagner leurs enfants à l'école et s'occuper de leur famille. Ils s'organisent différemment et cela fonctionne bien pour tout le monde. Et puis la mixité se retrouve aussi dans notre catalogue, avec 50% de montres pour hommes et 50% pour femmes !

Pensez-vous qu'un groupe comme Festina puisse faire évoluer les mentalités ?

Un groupe qui agit et se développe en fonction de ses valeurs et de ses convictions fait inévitablement avancer ses membres. Depuis que la marque Festina a été rachetée en 1984 par Miguel Rodriguez, il est devenu l'un des leaders mondiaux de l'industrie horlogère en restant fidèle à ses valeurs non seulement de mixité, mais aussi d'indépendance, d'innovation et de responsabilité sociétale. Aujourd'hui nous avons 25 000 points de vente dans le monde et un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros, ce qui nous permet de faire rayonner nos actions. Je suis persuadée que quand nous agissons pour réduire les matières polluantes de nos packagings, pour équiper nos bâtiments de panneaux photovoltaïques ou pour passer notre parc automobile en électrique, nous avons une influence positive sur les comportements individuels de nos 1200 employés.

Vous agissez également pour le recyclage des montres...

Tout à fait, les montres sont des objets complexes qui ne peuvent être recyclées que par des professionnels. C'est pourquoi nous avons lancé le programme REWATCH qui permet aux particuliers de nous envoyer leurs modèles de toutes marques contre un bon de réduction de 20%. Cela nous permet d'en extraire les composants, de les trier et de les recycler sans impact pour l'environnement, tout en offrant des emplois et une reconnaissance sociale à des travailleurs et des travailleuses handicapés.

Vous êtes présents dans 90 pays, comment agissez-vous pour maintenir les savoir-faire locaux ?

Le groupe Festina est extrêmement attaché à son indépendance, et nous sommes l'une des rares entreprises du secteur à être capable de développer et de produire toutes les parties mécaniques de nos montres, ce que nous faisons en grande partie en Europe mais également en Asie. Si notre siège et notre centre logistique de haute performance sont en Espagne, certains centres de production sont en Suisse et notre pôle technologique est à Malmö, en Suède. Nous y fabriquons par exemple nos montres connectées à l'apparence horlogère, qui se connectent à votre smartphone par l'intermédiaire de nos propres clouds. Ces petits bijoux de technologie sont donc 100% européens ! Cette année, nous lançons également une montre « made in France » en série limitée, qui sera la seule nouveauté du marché à être entièrement fabriquée dans l'hexagone.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/06/2022 à 10:31
Signaler
"Contrairement à ce qu'on pourrait penser," Les idiots qui ont intérêt à penser qu'en Espagne les femmes sont encore moins bien traitées qu'en France parce que pays latin sont des idiots. L'Espagne s'est bien plus attaqué au fléau des victimes conjug...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.