La plus large gamme GNV du marché

 |   |  519  mots
(Crédits : DR)
Leader sur le marché du GNV en Europe, le constructeur s’est positionné comme une référence. Il est l’un des acteurs phares du changement dont l’objectif est de faire du biométhane, gaz propre, une des principales sources de carburant du futur. La firme de Barcelone commercialise des modèles TGI (moteur fonctionnant avec une bi-carburation essence/GNV) dans tous les pays voisins de la France (Belgique, Allemagne, Suisse, Italie, Espagne) avec une gamme complète avec les modèles Mii, Ibiza, Leon et maintenant Arona. En France, SEAT a d’abord lancé la Leon TGI suivie récemment de l’Arona TGI. Focus sur deux modèle aussi économiques qu'agréables à conduire.

Les nouvelles homologations du cycle WLTP « World harmonized light vehicules test procédure » ont imposé des évolutions aux construc teurs quant à la mesure de leurs émissions de CO2, Nox et de particules fines. Les derniers modèlesTGI, optimisés en ce sens, sont d'autant plus performants. Découvrons les deux modèles GNV de SEAT disponibles en France : Leon TGI Evo et l'Arona TGI.

La Leon TGI EVO, à partir de 28 140€

La France a bénéficié d'un lancement d'une version améliorée de la Leon TGI par rapport à celle qui existait déjà en Espagne depuis plusieurs années. Motorisation : son moteur passe d'un 1,4 de 110 chevaux à 1,5 litres de 130 chevaux, en bi-carburation. Il est capable de fonctionner indépendamment au gaz ou à l'essence. L'autonomie en mode GNC (Gaz Naturel Comprimé) a également été revue à la hausse.

Réservoirs GNV : alors que la précédente version se limitait à deux réservoirs, la nouvelle en embarque un troisième. Portée à 17.3 kilos et rechargeable en 2 minutes, la capacité totale des réservoirs permet d'offrir une autonomie proche de 500 kilomètres en utilisation gaz. Le réservoir essence a du coup été rétréci, passant de 40 litres à 9 litres. Un choix qui confirme la volonté de rouler le plus possible avec un carburant propre. La Leon TGI accélère enfin de 0 à 100 km/h en moins de dix secondes et sa vitesse maximale monte à 206 km/h. La Leon TGI Evo est disponible en France en finition Style, Style Business mais également en finition Xcellence. Elle combine les dernières technologies à une conduite plus respectueuse de l'environnement et plus économique. Consommation et émissions : la Leon TGI est aussi particulièrement frugale grâce un cycle mixte de 3,4kg de GNV au 100 km. Avec un coût au kg de seulement 1,10€ en moyenne, un plein ne coûte que 20€ pour faire 500km.

Lire aussi : La stratégie gagnante de Seat pour un futur rassurant

L'Arona TGI, à partir de 21 520€

L'unique SUV au monde à rouler 100% GNV. Motorisation : reprenant le moteur GNV 1.0 TSI de 90 chevaux (66 kW) à trois cylindres et 12 soupapes embarqué à bord de la nouvelle Polo TGi, le Seat Arona TGI est piloté par une boite de vitesses manuelle à six rapports. En termes de performances, le SUV au gaz naturel de SEAT promet un 0 à 100 km/h abattu en 13,2 secondes et une vitesse de pointe de 172 km/h.

Réservoirs GNV : animé par trois réservoirs GNC, le Arona TGI embarque jusqu'à 13,8 kilos de gaz naturel, il bénéficie d'une autonomie qui peut atteindre jusqu'à 360 km en mode GNV (basée sur la norme WLTP). Son réservoir d'essence de 9 litres lui offre 150 km supplémentaires, soit une autonomie totale de 510 km. La nouvelle SEAT Arona TGI est disponible dans les finitions Style, Xcellence et Style Business réservée aux professionnels.

Consommation et émissions : à l'image de la Leon, l'Arona TGI est elle aussi particulièrement frugale avec un cycle mixte de 3,5kg de GNV au 100 km. Les 2 véhicules ont d'ailleurs des émissions de CO2 contenus de 93gr de CO2, bénéficiant de la vignette Crit'Air 1 et d'une exonération de TVS pendant 12 trimestres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/09/2019 à 11:37 :
Identité de l'assos transports et environnement...
Siège Bruxelles
Président João Vieira
Vice-présidents Caroline Beglinger et Pierre Courbe
Directeur général William Todts
Trésorier Michael Müller-Görnert
Affiliation européenne International Coalition for Sustainable Aviation (ICSA), Clean Shipping Coalition (CSC), Green 10, Green Budget Europe et ECOS
Méthode lobbying, recherche, innovation
Financement 1 865 546 € (2012)2 : sympathisants (European Climate Foundation, ministère néerlandais de l’Infrastructure et de l'Environnement, Oak Foundation, Umweltbundesamt (UBA), Fédération européenne des cyclistes, WWF, UITP), Commission européenne, ONG membres
Membres environ 503
Site web transportenvironment.org
Etude citée par Daniel, absolument pas crédible!
a écrit le 22/09/2019 à 4:55 :
Autonomies ridicules. Et le taux NOX ?
Pas un mot. Fumisterie totale.
a écrit le 21/09/2019 à 21:26 :
Le biométhane du gaz propre ? !!
Lisez l'article récent dans Le Monde: https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/09/19/les-camions-roulant-au-gaz-polluent-jusqu-a-cinq-fois-plus-que-les-diesels_5512124_3244.html

Rappelez vous, le biométhane, c'est l'appauvrissement des terres, et la pollution des eaux, terres et airs, pour un gain énergétique médiocre.
Lisez les fiches pédagogiques des scientifiques:
Le CSNM
https://twitter.com/CSNM9 ou https://www.facebook.com/groups/CSNMraison/
a écrit le 19/09/2019 à 19:43 :
troisième publi-reportage sur Seat ce jour...

Il paye bien, comme annonceur ? :-))

Sinon, que dire. Renault a eu sa période GPL dans les années 80, ca aurait pu marcher si le gouvernement français n'avait absurdement refusé l'installation des soupapes de sécurité qui ont fait que nos véhicules étaient interdits de séjour un peu partout.

Idem pour le véhicule électrique. Renault a été précurseur ... et puis l'idée a péricilité faute de soutien public.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :