Les nouvelles frontières du design numérique

 |  | 612 mots
Lecture 3 min.
Porté par la révolution numérique, le design est devenu incontournable dans un grand nombre de secteurs d’activités. Son rôle : concevoir des expériences et des outils innovants, centrés sur le client. Création de jeux vidéo, solution d’hypervision urbaine et formation aux métiers UX (expérience utilisateur) seront au cœur du débat « Design numérique : la clé du succès ? », organisé le jeudi 21 janvier à 9:30 par La Tribune et le Réveil Digital d’ENGIE avec Christophe Temple, directeur exécutif du cabinet de conseil frog, Guillaume Clauss, game designer chez Ubisoft Montréal, Romain Petit, directeur du design chez ENGIE Digital et Rachel Donnat, enseignante et coordinatrice à l’Ecole de l’image Gobelins.

Il est sur toutes les lèvres. Et pour cause. À l'heure où les technologies numériques chamboulent toutes les sphères d'activité, le design ne cesse de repousser les frontières entre le matériel et l'intangible. Il a depuis longtemps franchi les limites de son domaine d'expression traditionnel, celui de l'objet esthétique ou industriel, pour gagner de nombreux secteurs et s'imposer comme une nouvelle façon de construire des produits et des services innovants centrés sur le point de vue du client, voire comme une démarche créative de recherche de solutions.

Et à l'aube de la nouvelle décennie, le champ des possibles s'étend toujours plus loin : de l'intelligence artificielle qui ouvre la porte à une meilleure compréhension des comportements au « regenerative design » pour revitaliser les ressources et repenser les systèmes, en passant par les interfaces sans écran tels les assistants vocaux... Autant de tendances dans le design numérique surveillées de près par le cabinet de conseil frog, qui interviendra lors du prochain Réveil Digital d'Engie, baptisé « Design numérique : la clé du succès ? ».

L'un des secteurs dont le design est la clé de voûte est sans doute celui du jeu vidéo. Que ce soit à travers la logique du jeu ou le vécu du « gamer », il occupe une place prépondérante dans le processus de création, en favorisant l'attrait pour le jeu et en garantissant aux joueurs des interactions plaisantes. Les différentes spécialisations ? La conception de jeu (game design) et de ses niveaux (level design), l'expérience utilisateur (UX design), mais aussi des fonctions plus « hybrides », comme la conception de l'interface utilisateur (UI design) ou le design narratif, sont particulièrement recherchées.

Le design numérique au cœur des smart cities

Autre domaine où l'utilisateur est au cœur des préoccupations, celui du design numérique au service de la transition bas carbone. Ainsi, ENGIE Digital fait le pari des outils digitaux de pointe à l'instar de Livin', une solution d'hypervision urbaine qui permet de gérer en temps réel les fonctionnalités des équipements de la ville. Eclairage public, bornes de recharge électrique, caméras de surveillance... grâce aux données récoltées par le biais des capteurs, la plateforme développée par la filiale de l'énergéticien planche sur les futures smart cities dans une approche de co-construction avec le client.

Immersion au sein des services de la métropole, échanges avec les directions et services municipaux pour comprendre les attentes, ateliers avec les futurs utilisateurs, autant d'étapes sur lesquelles misent les designers d'ENGIE Digital pour répondre à différents besoins, par exemple, mettre en sécurité les installations sensibles lors d'une alerte météo ou une inondation. Une méthode, en somme, centrée sur le client, considérée par ENGIE comme un levier stratégique incontournable.

Métiers de demain

Reste que pour que faire bouger les lignes le design a besoin de talents. C'est justement ce que vise l'Ecole de l'image Gobelins, un établissement régulièrement classé au top mondial dans le domaine du film d'animation, à travers ses programmes de formation aux métiers émergents tel celui d'UX manager. Des profils particulièrement recherchés, non plus seulement dans le e-commerce, les start-up et les services numériques, mais aussi dans de nombreuses filières industrielles et des administrations. Tous ont désormais besoin de compétences en design numérique pour innover... et développer les solutions de demain.

Connectez-vous le jeudi 21 janvier à 9H30 pour suivre le débat « Design numérique : la clé du succès ».



Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2021 à 14:44 :
Toujours pareil, si ce sont des gens talentueux bien sûr que cela sera utile mais si c'est encore des filiations oligarchiques que les parents casent à des postes de ce genre parce que ça fait bien, là c'est encore le désastre assuré.

Parce que le principal problème des propriétaires du monde n'est pas au final qu'ils ont beaucoup trop mais c'est qu'ils se reproduisent.

Nietzsche avait prévenu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :