Le Bâtiment : une transition numérique attendue

 |   |  734  mots
Le BIM (Building Information Modeling) est un processus de travail collaboratif qui utilise la maquette numérique
Le BIM (Building Information Modeling) est un processus de travail collaboratif qui utilise la maquette numérique (Crédits : DR)
D’autres secteurs l’ont démontré, une entreprise qui réussit sa mutation numérique peut escompter + 40 % de résultat opérationnel. Quand on sait que le secteur du bâtiment compte 500 000 entreprises - dont 95 % d’artisans et de TPE-, on comprend aisément que la transformation numérique de ce secteur est un enjeu de taille. Afin d’accompagner tous les professionnels de la filière dans cette mutation, le Plan de Transition Numérique du Bâtiment (PTNB) a organisé les premiers Trophées de la Transition Numérique dans le Bâtiment, dont la cérémonie s’est tenue le 29 novembre dernier en présence d’Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable.

Le secteur du bâtiment  a une marge de progression considérable pour intégrer le numérique dans ses métiers. Le catalyseur porte un nom : le BIM. Cet acronyme correspond à l'utilisation de la maquette numérique 3D par les intervenants d'une opération de construction-rénovation selon des processus collaboratifs. Cette innovation, bien connue de l'aéronautique et de l'automobile, gagne désormais le monde de la construction. Un véritable changement culturel qui décloisonne toute une filière, permettant de trouver compétitivité et productivité pour des entreprises en attente d'une relance face à la crise. Le BIM c'est aussi l'opportunité d'optimiser le coût global d'un bâtiment, ce qui intéresse de près les promoteurs publics (Etat, collectivités publiques, office HLM...) et privés bien sûr.

maturité numérique

source : étude Mc Kinsey 2014

Faire basculer le secteur du bâtiment dans une industrie du futur nécessite une large adoption du BIM ! Or, à ce jour, le taux de pénétration du BIM reste faible en France : seulement 27 % des entreprises du secteur déclarent l'utiliser (source : baromètre du PTNB). Une situation à rapprocher de la courbe de diffusion de l'innovation d'Everett Rogers : pour passer d'un marché de niche à un marché de masse, il faut s'adresser aux consommateurs précoces et leur donner des preuves tangibles des performances sans qu'ils attendent qu'un standard technologique s'impose. Tout le défi est là !

utilisation BIM

source : www.lescahiersdelinnovation.com

Prendre le virage du BIM repose sur l'information, la formation, les solutions technologiques et l'appropriation des process par les professionnels de l'acte de bâtir. Tout ce que met en œuvre le Plan de Transition numérique du Bâtiment.

Évolutions des logiciels de CAO et de chantier, des logiciels spécifiques aux métiers du bâtiment ou aux réglementations françaises, développement de plateformes collaboratives, du scan 3D, du cloud, de l'impression 3D, des drones ou encore de la mobilité via l'usage de tablettes : ce ne sont pas les outils digitaux qui manquent... Et ils ont maintenant leur concours : les Trophées de la Transition Numérique dans le Bâtiment.

Une manière de valoriser la « French Tech », avec ses éditeurs de logiciels et ses startups numériques françaises. Le BIM est une source d'innovations technologiques. Il est aussi le point de convergence entre bâtiment et aménagement du territoire avec la maquette numérique urbaine, entre bâtiment et objets connectés (IoT) avec le smartbuilding. Le monde du numérique va apporter beaucoup au monde de la construction... en lui donnant notamment une image de modernité, favorable au recrutement des jeunes !

10 solutions informatiques en lien avec « BIM » ont été primées

Lors de la cérémonie des Trophées de la Transition Numérique dans le Bâtiment du 29 novembre dernier, en présence d'Emmanuelle Cosse - ministre du Logement et de l'Habitat durable - 10 prix ont été décernés aux catégories suivantes :

  • « Outils métiers pour la maîtrise d'ouvrage et l'exploitation » à ABYLA BIM Gestion (LABEO)
  • « Numérisation et modélisation des ouvrages existants » à MyCaptR (Levels3D)
  • « Outils de conception » à ArchiCAD (Abvent)
  • « Amélioration de l'organisation, de la gestion et du suivi de chantier » à WinQUANT-WinDESC (ATTIC +)
  • « Structure et gros œuvre » à SCIA Engineer (SCIA France SARL)
  • « Enveloppe extérieure »  à Rhino Architecture/Grasshoper (RHINOFORYOU)
  • « Aménagements, visualisation et communication » à TwinMotion (ABVENT) et Lumion (Lumion France)
  • « Performance énergétique et environnementale » à ClimaBIM (ABVENT et BBS SLAMA)
  • « Outils collaboratifs ou de partage de contenu » à BIM + (Allplan France)
  • Et la mention spéciale du jury pour Solibri Model Checker (Allplan France)

BIM : plus que 3 lettres !

Le BIM (Building Information Modeling) c'est un processus de travail collaboratif qui utilise la maquette numérique (une base de données avec une représentation 3D du projet de bâtiment). Chaque spécialiste crée, renseigne et utilise la maquette ; et en tire les informations dont il a besoin pour son métier. En retour, il alimente la maquette de nouvelles informations pour aboutir au final à un bâtiment virtuel représentatif de la construction réelle, avec ses caractéristiques géométriques et des propriétés de comportement.

Liens utiles

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :