Quelles sont les opportunités du statut d'auto entrepreneur dans les métiers du digital ?

 |   |  619  mots
(Crédits : DR)
Selon une étude menée par Dell est l’Institut pour le Futur, l’arrivée de l’intelligence artificielle dans notre économie est déjà en train de bouleverser radicalement l’ensemble des secteurs d’activité. Au point que près de 85% des métiers de 2030 n’existeraient pas encore aujourd’hui. Un chiffre qui donne le vertige, lorsqu’on sait qu’à peine une dizaine d’années nous séparent de cette date. Dans ce contexte, devenir auto entrepreneur se présente peut-être comme une opportunité à saisir. Explications.

Pourquoi la transition digitale va-t-elle révolutionner tous les secteurs ?

Des professions et des secteurs entiers sont en train de se faire rattraper et dépasser par la transition digitale et la robotisation des activités. Les machines se montrent plus efficaces que l'homme dans le cadre des missions répétitives et considérées comme à faible valeur ajoutée, mais également en ce qui concerne un certain nombre de tâches perçues comme intellectuelles.

L'essor de l'IA la pousse peu à peu à s'adapter, à concevoir des solutions, à faire de l'interprétation de data. C'est la raison pour laquelle tout un pan de métiers va disparaître progressivement, pour laisser la place à de nouvelles formes d'activité.

Par ailleurs, face à la digitalisation, les formes de travail traditionnelles tendent à s'effacer au profit de nouveaux formats : le salariat en CDI ou en CDD cède la place aux missions ponctuelles, à l'indépendance du portage salarial ou de l'auto-entreprise. Dans ce contexte, le statut d'auto entrepreneur occupe d'ailleurs une place tout à fait singulière.

En quoi consiste le statut d'auto entrepreneur ?

L'inscription d'un auto entrepreneur consiste à s'inscrire sur le portail officiel des auto-entrepreneurs ou de remettre sa demande à une société spécialisée prenant en charge l'ensemble de la procédure. La simplicité de création, pour une auto-entreprise, est symptomatique de son caractère principal, qui est la flexibilité. L'ensemble du statut a été pensé pour alléger la comptabilité du micro-entrepreneur, alléger sa gestion et ses obligations administratives.

Les auto-entrepreneurs sont leur propre entreprise et donc leurs propres patrons, travaillant en parfaite indépendance sur des missions convenues avec leurs clients. Ils versent des cotisations sociales et fiscales mensuelles ou trimestrielles qui sont calculées sur le montant de leur chiffre d'affaires. Ce chiffre d'affaires est plafonné annuellement à 70 000 euros dans le cadre de prestations de services, et à 170 000 euros dans le cas de revente de marchandises.

Il est possible d'exercer une profession en free-lance dans n'importe quel secteur d'activité ou presque : communication, restauration, formation, construction, administration, marketing... Ainsi que l'ensemble des métiers du digital. En d'autres termes, les portes ouvertes sont nombreuses, et cette structure permet soit d'exercer une activité secondaire en parallèle d'un métier principal, de s'adonner à une profession à temps plein, ou encore d'entamer une reconversion professionnelle.

Pourquoi la digitalisation est-elle source d'opportunités pour l'auto-entreprise ?

Parce que les métiers de demain n'existent pas encore, devenir auto entrepreneur revient à s'ouvrir une porte pour expérimenter en parallèle d'une activité principale à temps plein. Les micro-entrepreneurs peuvent monter en compétence, se faire la main sur quelques clients et progressivement acquérir une solide expérience dans des professions en constante évolution.

Par ailleurs, les métiers du digital ont un fort potentiel d'attraction pour les jeunes générations : développeur web, graphiste, référenceur, inbound marketeur, chef de projet éditorial et digital, webmaster, professionnel de maintenance logicielle... Les carrières sont déjà nombreuses, et sont appelées à évoluer, se diversifier en autant de branches qui constitueront à l'avenir un grand nombre de débouchés. Le site Gataka.fr évoque notamment ces différents secteurs.

Dans un autre registre, l'e-commerce, en 2019, représente un marché de plus de 92 milliards d'euros auprès des particuliers, et plus d'un tiers des Français achètent sur Internet.

Les effectifs des entreprises de e-commerce ne cessent d'augmenter d'année en année et de plus en plus de créateurs indépendants décident de se lancer sur le web pour vendre leurs produits. En d'autres termes, les métiers du digital ont le vent en poupe, et avec les transformations du travail, le statut d'auto entrepreneur se présente comme une réelle opportunité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :