Frederic Mazzella (Blablacar) coprésidera France Digitale

 |   |  245  mots
(Crédits : DR)
Le cofondateur et président de Blablacar Frédéric Mazzella prend la coprésidence de France Digitale, la principale fédération de startup en France, avec un agenda très européen, a annoncé vendredi France Digitale.

Frédéric Mazzella, 42 ans, est le président de Blablacar, l'une des rares "licornes" françaises - les startups dont la valorisation est estimée à plus d'un milliard de dollars. Parmi ses priorités, M. Mazzella entend plaider pour une accélération de l'harmonisation européenne.

La fragmentation des marchés européens est en effet un véritable boulet au pied de startup en concurrence avec des homologues chinoises ou américaines qui bénéficient d'immenses marchés intérieurs, estime-t-il.

Ainsi par exemple, quand une startup veut distribuer des actions à ses collaborateurs, un mode de rémunération crucial pour des jeunes entreprises en forte croissance mais peu ou pas rentables : "C'est très compliqué" d'en distribuer à travers l'Europe, "il y a autant de législations à respecter que de pays", regrette-t-il.

France Digitale revendique 1.200 startups adhérentes en France et le titre de plus importante fédération de ce type en Europe, devant son homologue allemande. Elle compte également une centaine d'adhérents investisseurs, représentés par son autre coprésident, Jean-David Chamboredon, du fonds d'investissement Isai.

France Digitale a créé une coalition européenne avec une trentaine de ses homologues.

Elle proposera aux candidats aux prochaines élections européennes de participer à des auditions publiques pour présenter leur vision des startups.

Frédéric Mazzella succède à Rachel Delacour, devenue vice-présidente du groupe américain Zendesk après le rachat en 2015 de sa startup Bime Analytics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2018 à 10:36 :
J'en ai marre du "digital" à tout bout de champ !!
En français le bon mot est "numérique" dont "digital" est la traduction en anglais.
Et cela en ce jour du "Black Friday"..Navrant ! Prenons exemple sur les québécois...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :