Crédit immobilier : dans quelles régions les taux sont-ils les plus bas ?

Par Hugo Baudino  |   |  405  mots
Le Nord de la France bat de nouveaux records en matière de taux de crédit immobilier (Crédits : Reuters)
Emprunter sur 15 ans avec un taux à 0,95%... Ce qui relevait de l’impossible il y a quelques années est devenu réalité pour des emprunteurs du Nord de la France en août 2016. Petit tour de l'Hexagone des taux de crédit immobilier région par région, où la baisse est une fois de plus générale.

Les taux de crédit immobilier chutent aux quatre coins de France, mais certaines régions atteignent des niveaux encore plus bas que d'autres. Selon les baromètres régionaux du mois d'août 2016 du courtier en crédit immobilier Empruntis, le nord du pays semble être le paradis du taux bas. En effet, le taux minimal pour un crédit sur 15 ans est passé en dessous de la barre de un pourcent dans cette zone de l'hexagone en descendant à 0,95% (taux moyen à 1,55% dans la région) ! La région Rhône-Alpes passe également sous ce seuil symbolique avec un taux minimum de 0,99% (taux moyen à 1,55% également).

Empruntis découpe la France en sept zones pour réaliser ses barèmes régionaux. Sans grande surprise, les deux régions qui ont les taux les moins bas sur les longues durées sont également celles où le marché immobilier est le plus tendu. Ainsi, en Ile-de-France et en Méditerranée, les taux d'intérêts pour un prêt sur 30 ans ne descendent jamais en dessous de 2,35%, alors que des taux à 2,05% et 2,09% ont pu être constatés dans l'Est et le Nord pour la même durée d'emprunt. En revanche, sur 20 ans, c'est l'Ile-de-France qui propose le meilleur taux de marché, à 1,75%, alors que le taux le plus bas a été constaté dans le Nord pour cette durée (1,08%).

Quelle que soit la durée ou la région, les taux baissent

Pour des prêts courts, les taux peuvent descendre à des niveaux encore plus bas, avec un minimum de 0,57% dans l'Ouest et de 0,60% en Méditerranée pour des prêts sur 7 ans. Sur 10 ans, toutes les régions sont à égalité pour leur taux minimum, avec 0,80%. Le taux du marché sur la même période est plus élevé dans le nord du pays (1,35%), plus faible dans l'Ile-de-France et le Rhône-Alpes (1,25% chacun) et fixé à 1,30% dans toutes les autres régions.

Chaque région a donc sa spécialité  en matière de taux de crédits, même si la partie nord reste la région qui s'en sort le mieux pour les taux minimum constatés. Le plus important est que la tendance, dans chaque région, est une nouvelle fois à la baisse des taux, atteignant un nouveau niveau bas historique. Le graphique proposée par Empruntis montre à quel point la chute des taux est soutenue depuis deux ans. Reste à savoir jusqu'à quand...