Immobilier : à Paris les prix reprennent leur hausse effrénée

Comme souvent, à chaque fois que le marché immobilier reprend des couleurs, Paris voit ses prix augmenter rapidement. Ils pourraient retrouver un niveau très élevé en septembre, proche des points hauts de début 2012.
Mathias Thépot
Les prix de l'immobilier ne connaissent pas de baisse significative à Paris.
Les prix de l'immobilier ne connaissent pas de baisse significative à Paris. (Crédits : REUTERS/Mal Langsdon)

L'immobilier parisien retrouve la forme. Dans un contexte national où la reprise s'est généralisée dans l'immobilier ancien et dans l'immobilier neuf, le marché parisien tire, comme souvent, son épingle du jeu. Selon les derniers chiffres des notaires, les volumes de ventes de logements anciens à Paris sont en hausse de 12 % de mars à mai 2016 par rapport à la même période en 2015.

Et comme souvent dans la capitale, les prix ont rapidement suivi la hausse des transactions: ils grimpent de 2,3 % sur un an à 8.060 euros du mètre carré en mai. Surtout, ils devraient, selon les projections des notaires, atteindre en moyenne 8.240 euros du mètre carré en septembre (+2,8 % sur un an) ... soit un niveau qui se rapproche du point haut de début 2012 où les prix de l'immobilier à Paris avaient atteint 8.460 euros du mètre carré.

Peu de correction à Paris

Au final, la correction des prix de l'immobilier à Paris n'aura donc été que très légère entre début 2012 et la fin 2014, le point bas atteint ayant été légèrement inférieur à 8.000 euros du mètre carré. Les prix avaient pourtant été multipliés par près de 2,5 lors des quinze années précédentes. De quoi, en théorie, provoquer un effet de correction significatif. Mais il n'en a rien été et l'achat immobilier dans la capitale reste clairement inabordable pour tout un pan de la population française.

Dès qu'un sursaut apparaît sur le marché de l'immobilier français, Paris reste aux premières loges pour bénéficier de ce rebond malgré des prix plus élevés qu'ailleurs en France par rapport aux revenus. L'écart entre une demande quasiment infinie et une offre désormais limitée - Paris est la grande ville occidentale la plus dense au monde - ne cesse en effet d'alimenter le phénomène de hausse des prix lorsque le marché rebondit.

Paris, un marché à part

Ainsi, les investisseurs immobiliers voit «toujours dans la pierre parisienne un investissement rassurant et de long terme », indiquait récemment à l'AFP Serge Bussat, un agent immobilier Guy Hoquet à Paris. Et même concernant l'investissement locatif, « il s'agit d'un marché tendu et dynamique, marqué par une forte demande et un manque d'offre, qui assure aux investisseurs de louer leur bien », ajoute-il.

Autre preuve que le marché parisien occupe une position à part : en Île-de-France, le nombre de transactions immobilières a également rebondi (+13 % dans l'ancien), mais le marché étant globalement moins tendu, la hausse des prix n'a pas suivi. En effet, les prix des logements anciens affichent une petite augmentation de 0,9 % en Île-de-France (+1,1 % pour les appartements et +0,5 % pour les maisons), fortement influencée par Paris, dont le parc de logements représente à lui seul près d'un quart du parc francilien.

Hausses modérées en petite couronne

Les hausses de prix s'avèrent en fait beaucoup plus modérées dans les Hauts-de-Seine (+0,8 %) et dans le Val-de-Marne (+0,5 %). En Grande Couronne, les prix des appartements sont même encore orientés à la baisse (-0,7 % en un an). Et si « les indicateurs avancés sur les avant-contrats des notaires franciliens confirment une tendance davantage orientée à la hausse durant l'été 2016, ce qui est d'ailleurs assez habituel à cette période de l'année, la variation annuelle des prix resterait encore assez limitée en septembre 2016, avec une hausse annuelle attendue de 1,4 % pour les appartements en Île-de-France », expliquent les notaires.

Une hausse toujours tirée par la capitale, dont on ne voit pas très bien, sauf cataclysme financier, comment les prix des logements pourraient connaître une baisse significative à terme.

Mathias Thépot
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 14/08/2016 à 17:03
Signaler
C'est un paradoxe de Simpson. Les prix des petites surfaces diminuent. Les prix des grandes surfaces diminuent. Les prix au mètre carré des petites surfaces sont supérieures au prix au mètre carré des grandes surfaces. Les 'grandes surfaces...

le 16/08/2016 à 10:17
Signaler
Je suis ravie de vous lire !

à écrit le 14/08/2016 à 16:49
Signaler
Les prix baissent à Paris. Petites et grandes surfaces. Les durées de vente s'allongent. Les grandes surfaces ne se vendent plus, et ne partent plus que quelques petites surfaces (dont le coût au mètre carré est plus élevé que le coût au mètre carré ...

à écrit le 13/08/2016 à 15:41
Signaler
En réalité, le marché est souffrant. Les prix devraient retourner dans le tunnel de Friggit d'ici peu. Bâle3 et Bâle4 ferront peutêtre même descendre les prix en dessous du tunnel de friggit, vu l'ampleur de la crise, cette fois ci. Trouvez vous ...

à écrit le 11/08/2016 à 23:34
Signaler
Et dire qu'on vit tellement mieux en province ... Pour ma part, la région parisienne c'est bientôt fini, nous partons vivre en Corrèze (car nous avons aussi des attaches familiales) Pour 240.000€ une maison récente de 170m² sur un terrain de 1000m², ...

le 12/08/2016 à 7:37
Signaler
Pourquoi vouloir s'isoler loin de tout ? Devoir prendre sa voiture pour pratiquer la moIndre activité ? Devoir passer ses weekend à tondre sa pelouse. Chacun son mode de vie. Il en faut pour tout le monde. Bon déménagement.

le 12/08/2016 à 8:51
Signaler
Allez savoir. Vous croyez que ça a un rapport avec le fait que 80% de l'emploi cadre de France est à Paris? Avec le fait que l'écrasante majorité des sièges sociaux et centres de décision des entreprises se trouve à Paris? Avec le fait que ces choses...

le 12/08/2016 à 11:54
Signaler
@alatar : excusez ce nouveau pseudo mais bizarrement apres 50 tentatives aucun message n est passé . Vous êtes encore et toujours dans la désinformation : @bernadino a totalement raison ..les prix des grandes metropoles comme bordeaux depuis 1991 av...

le 12/08/2016 à 16:44
Signaler
@soulacais Je n'ai pas dit "pris 400%", j'ai dit "multipliés par 4", soit l'équivalent de "pris 300%". Je fais donc mon mea culpa, les prix dans ces autres villes du top10 français ont seulement augmenté de 230% et non 300% comme je l'ai affirmé, ...

le 12/08/2016 à 17:09
Signaler
@alatar : berdanido a bien passé un message dans ce post mais bref vous avez raison : ne pinaillons pas ! La vraie question est de savoir effectivement pourquoi les prix augmentent dans les grandes métropoles avec des prix aussi élevès ? Et bien ...

le 12/08/2016 à 21:39
Signaler
@soulacais "surement parceque si comme vous on loue 25 m2 950euros ( même pas dans Paris ) alors je vous rejoins .." Vos attaques ad hominem au lieu de répondre sur le fond me manquaient. Maintenant que vous avez fini votre laïus sur ma situation f...

le 13/08/2016 à 11:14
Signaler
@alatar : j au repondu n fois sur ce sujet ..parcequ il est tres difficile de "casser" le centralisme exagéré dans notre pays , centralisme politique économique qui ne fait que se renforcer ..Cela fait des décennies que j entends parler de decentrali...

le 13/08/2016 à 13:37
Signaler
@soulacais "@alatar : j au repondu n fois sur ce sujet ..parcequ il est tres difficile de "casser" le centralisme exagéré dans notre pays , centralisme politique économique qui ne fait que se renforcer ..Cela fait des décennies que j entends parle...

le 14/08/2016 à 9:29
Signaler
Tout à fait d'accord avec votre analyse : il faut laisser Paris aux riches monarchies du Golfe et leurs amis politiques qui leur ont permis d'être exonérés de toute plus value sut la revente de leur luxueux immobilier !

le 15/08/2016 à 14:05
Signaler
Plus envie de goûter à l'agonie des villages de province et à la morbidité des cités pavillonnaires. À Paris, je revis.... Et sur le plan professionnel, il n'y a pas photo.

le 16/08/2016 à 13:02
Signaler
@helmut @alatar : ça me fait toujours rire les parisiens qui parlent de la province .Non Eads thales dassault snecma ford etc ..c est pas le fond du cantal ou des villages isolés mais la périphérie bordelaise . Pareil pour aerospaciale à toulouse e...

le 17/08/2016 à 8:41
Signaler
@soulacais "Non Eads thales dassault snecma ford etc ..c est pas le fond du cantal ou des villages isolés mais la périphérie bordelaise . Pareil pour aerospaciale à toulouse" Oui et devinez quoi : les prix immo ont AUSSI été multipliés par 3,3 dans...

le 17/08/2016 à 9:35
Signaler
@alatar : je ne partage pas votre avis ..un cadre embauché chez thales eads cea etc ..aura même salaire qu à paris ..veriiez ( et vous le savez si vous êtes ingenieur ..il suit une grille de salaire en fonction de l école)..un fonctionnaire n aura au...

le 17/08/2016 à 13:13
Signaler
"un cadre embauché chez thales eads cea etc ..aura même salaire qu à paris ..veriiez ( et vous le savez si vous êtes ingenieur ..il suit une grille de salaire en fonction de l école).." Ces entreprises ont la réputation de ne pas offrir des payes gr...

le 17/08/2016 à 13:44
Signaler
@alatar : c est bien la ou vous êtes fatiguant @alatar ..Ou m avez vous lu ou dire que j étais pour contre une politique baissière ? Un peu de philo que diable : pourquoi voulez vous que je m enrichississe à mon age ? Qui modère son loyer : vous 950 ...

le 17/08/2016 à 16:27
Signaler
@soulacais "Ou m avez vous lu ou dire que j étais pour contre une politique baissière ?" Vous êtes contre toute forme d'encadrement des loyers par la Loi. Vous êtes contre l'encadrement des prix (interdiction de facto des plus-values supérieures à ...

le 17/08/2016 à 19:19
Signaler
Mettez-vous à la place du Corrézien qui vous lit...encore un Parigots qui vient nous faire grimper les prix avec son budget XXL.

le 17/08/2016 à 20:22
Signaler
@alatar : mensonge pour moi! exemple 30 000 etudiants à Paris saclay ( ex paris sud) et personne ne s opposerait à la constructions de logements étudiants dans l espace énorme de cette université : l état préfère parceque c est beaucoup moins coute...

le 18/08/2016 à 8:49
Signaler
@soulacais "mensonge pour moi!" une seconde sur Google suffit à retrouver les coupures de presse de l'époque. La plupart des nouvelles constructions sont gelées par les NIMBY. "l état préfère parceque c est beaucoup moins couteux se "défausser" ...

le 18/08/2016 à 18:08
Signaler
@alatar : 2 données totalement indiscutable 1) la france a l immobilier le plus taxé du monde 2) 60 milliards de recette pour 40 milliards de dépenses .. Et moi je suis un minimum scientifique et affirme qu il y a forcément cause à effet sur les prix...

le 19/08/2016 à 9:05
Signaler
@malcomprenant "1) la france a l immobilier le plus taxé du monde" C'est marrant, chez nos voisins Britanniques, c'est hyper-moins taxé, et pourtant l'immo a connu des hausses similaires voire supérieures (et NON, je vous arrête tout de suite dans ...

le 19/08/2016 à 9:19
Signaler
Tu arrêtes ton cinéma, malcomprenant?

le 19/08/2016 à 9:23
Signaler
Il est parfaitement normal d'augmenter la taxe foncière puisque la valeur de revente des biens ont explosés.Ca reste de l'enrichissement sans cause, sans travail, le mot favori de la droite qui donne des leçons.Si tu trouves anormal revends ton bien.

à écrit le 11/08/2016 à 22:54
Signaler
Décidément c'est toujours le moment d'acheter...

à écrit le 11/08/2016 à 16:26
Signaler
C'est invraisemblable d'entasser 17 millions de personnes en île de France sur 40 Km 2 Il est urgent de pratiquer une vraie politique de décentralisation. Il y a dans notre pays des villes vides ou la qualité de vie est bien supérieure qu'a Paris....

le 11/08/2016 à 17:24
Signaler
Je ne sais pas ou vous avez vu 17 millions d'habitants en Ile de France...mais on en est tres tres loin.

à écrit le 11/08/2016 à 16:22
Signaler
Mais pourquoi l'état ne taxe t'il pas l'immobilier au lieu de taxer le travail ?? => les charges sociales devraient être payées par la rente immobilière qui ne rapporte rien à l économie et pas par les à salariées

à écrit le 11/08/2016 à 15:38
Signaler
Traduisant la voracité sans fin des possédants. "Plus on possède et plus on est possédé."

à écrit le 11/08/2016 à 15:14
Signaler
Prix du m2 à Paris en 1991: E 3530 (après la bulle) Prix du m2 à Paris en 2015: E 7990 (source Chambre des Notaires) Coefficient multiplicateur: 2.26 A déduire TH, TF et frais de copro/an. Coefficient multiplicateur du fonds en Euros d'une assura...

à écrit le 11/08/2016 à 14:01
Signaler
le QE porte ses fruits a la cle, bulle immobiliere, et exclusion des nouveaux arrivants j'espere que les prets sont a taux variables, parce que quand la fete sera finie faudra eviter que tt ca finisse dans les impots!

à écrit le 11/08/2016 à 13:45
Signaler
Parait-il que la bulle devait éclater ? Ca ne baissera jamais ni à Paris, Bordeaux, Nantes, Lyon, Toulouse, Nice, Canne, St Tropez... Par contre en Deux-Sèvres venez, l'immobilier ne vaut plus rien d'ailleurs les migrants s'y installent à tour de ...

le 11/08/2016 à 16:15
Signaler
pour fma44 Ah bon, ça n'avait jamais baissé dans ces villes? J'adore de plus les gens plus malins que tout le monde qui eux savent ce qui va se passer, et qui sauraient souffrir d'aucune contrariété de gens qui oseront avancer la possibilité du co...

le 11/08/2016 à 22:51
Signaler
Euh, vous croyez que les migrants s'installent uniquement dans les Deux-Sèvres, venez faire un tour sur la côte méditerranéenne ou dans la banlieue parisienne ou lyonnaise, vous allez être surpris, et les prix de l'immobilier ont beaucoup de mal à ré...

le 12/08/2016 à 7:51
Signaler
Encore une foi, ça n'a pas baissé dans ces villes ces dernières années? Et si les conditions de financement se détériorent par hausse des taux ,diminution des durées d'emprunts, autrement dit par la baisse de la demande solvable,etc, que font faire ...

à écrit le 11/08/2016 à 13:38
Signaler
Il faut réintégrer les départements 92 93 94 dans Paris comme avant 1963 et leurs créer des arrondissements !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.