Une nouvelle "bad bank" pour l'Irlande

Les nouvelles continuent d'affluer pour tenter de sauver le système bancaire Irlandais. Les enjeux sont de taille puisqu'il en va de la sauvegarde de l'Euro
Copyright Reuters

Après des annonces générales la veille, l'étau se resserre autour de la sauvegarde des banques Irlandaises. Le gouvernement envisage de créer une seconde structure de cantonnement ( "bad bank") en fusionnant les activités restantes des établissements nationalisés Anglo Irish Bank et Irish Nationwide, si l'on en croit la dernière parutuion de l'Irish Times.
Ces deux établissements financiers ont déjà transféré des créances à une première " bad bank" appelée National Asset Management Agency (Nama) et l'entité issue de leur fusion aurait également pour but de "nettoyer" les bilans des autres banques et sociétés de crédit immobilier.
La nouvelle structure de défaisance pourrait ainsi collecter les créances douteuses de Bank of Ireland, Allied Irish Banks, Irish Life & Permanent  et de la société de crédit immobilier EBS. La veille, les dirigeants des instances concernées ont reconnu que le chèque de 59 milliards d'euros déjà fait aux établissements financiers Irlandais ne suffirait pas.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.