Le CV anonyme testé par les entreprises volontaires

 |   |  387  mots
Le gouvernement lance ce mardi une expérimentation nationale non contraignante du CV anonyme. Un bilan sera publié par Pôle Emploi fin avril 2010.

Axa, Casino ou encore Sanofi-Aventis font partie de la poignée d'entreprises volontaires pour le grand test du CV anonyme lancé ce mardi par le gouvernement. Ce dernier, qui se refuse de publier un décret d'application contraignant, souhaite tester le dispositif sur la base du volontariat.

Le CV anonyme doit en théorie permettre au candidat, non pas d'être recruté, mais de franchir la première barrière liée aux préjugés sur la couleur de peau, la consonance étrangère du nom de famille, du prénom, ou du lieu de résidence et d'être convoqué pour un entretien.

L'idée, qui avait séduit les associations de lutte contre le racisme, n'a pas entraîné de réaction très positive chez les syndicats et les entreprises.

Mais le gouvernement ne veut pas imposer le dispositif malgré l'adoption, le 2 avril 2006, d'une loi sur l'égalité des chances qui rendait le CV anonyme obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés.

A ce jour, près de 50 entreprises ont répondu à l'appel, et se sont engagées auprès du commissaire à la Diversité Yazid Sabeg, qui présentera l'opération à l'Assemblée nationale ce mardi, avec Xavier Darcos, ministre du Travail, Laurent Wauquiez, de l'Emploi et Eric Besson, de l'Immigration.

Les mentions du CV qui seront anonymisées dans le cadre de l'expérimentation sont les nom et prénom, l'adresse, y compris électronique, le sexe, l'âge ou la date de naissance, le lieu de naissance, la nationalité, la situation de famille et la photo s'il y en a une.

L'expérimentation, pilotée par Pôle emploi, s'achèvera fin avril, avec un bilan à la clé.

Selon une étude du Centre de recherche sur l'emploi et les qualifications portant sur des jeunes sortis de l'école en 2004, 18% des jeunes d'origine maghrébine sont intérimaires en fin de troisième année de vie active contre 7% en moyenne dans leur génération,

En 2007, le Bureau international du travail a constaté que "près de quatre fois sur cinq", un employeur préfère embaucher un candidat d'origine hexagonale ancienne plutôt qu'un autre d'origine maghrébine ou noire africaine.

Une discrimination qui constitue pourtant un délit passible de prison et d'amende, selon le code du travail.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2009 à 9:48 :
Le CV anonyme est une ânerie, au moins pour les entreprises de moins de 1000 personnes. L'emploi est généralement supervisé par le patron ou les cadres supérieurs. Ils ont leur idée sur les qualités nécessaires à l'impétrant. Rendre le CV anonyme ne fait qu'engager des dépenses supplémentaires pour les candidats et l'entreprise. Liberté, liberté chérie... Il faut changer les mentalités, c'est sûr, mais il faut aussi arrêter de règlementer sans cesse pour dire aux Français ce qu'il faut qu'ils fassent. La seule loi devrait être de se comporter directement. Utopie ?.....
a écrit le 03/11/2009 à 16:53 :
Le CV anonyme est un leurre : quand on embauche un individu pour un poste bien précis dans une entreprise , bien sûr il y a le dipôme , la formation , l'expérience mais surtout la personnalité , la culture qui font que la personne recrutée s'intégrera et sera accepetée par le personnel en place. c'est clair que les femmes qui portent le voile ou la burka se ferment automatiquement la porte de la plupart des entreprises . A l'inverse , il existe en France des entreprises qui n'embauchent pas de Français pure souche : soit par exemple que des Noirs soit que des Antillais ou que des Corses( voir dans les aéroports ) et ce n'est pas une loi qui changera les choses ! La décision se fera toujours au moment de l'entretien d'embauche (sauf dans les adminitrations qui recrutent sur concours ou qui font de la descrimination sélective : par principe on y embauchera plûtot un Arabe qu'un Français de souche
a écrit le 03/11/2009 à 11:01 :
à quand la possibilité (pour uen retraité) de travailler , pour uen retraité, sans contraintes (sans plafond de cumul emploi + retraite, donc sans risque de perdre sa pension de retraite si on travaille ) ?
a écrit le 03/11/2009 à 8:42 :
Ce serpent de mer est une surpercherie quand arrive l'entretien d'embauche si l'employeur à pour des raisons qui sont les siennes (racisme ou racisme de ses clients fournisseurs ou partenaires) pas envie d'engager un agent de couleur, au patronyme étranger, venu d'un quartier sensible, gros, ou moche, il le fera.Les quotas de gros de laids, de noirs, de verts ou autre ne sont pas non plus une solution. A l'heure ou certains veulent débattre de la nationalité il es temps d'affirmer haut et fort partout que les français sont multiples et que c'est une richesse. Il faut partout à l'école, au travail, à la mairie, à la télévision, dans le métro, dans la rue faire de façon incessante et déterminée un travail pédagogique en ce sens et sanctionner fermement tout acte portant atteinte à un indididu pour sa différence. Je suis gros j'en souffre, je ne supporte plus la raillerie de certains le racisme d'autres, le regard de mon banquier quand je vais chercher un crédit, celui d'un potentiel furur employeur, la volonté de me surtaxer des compagnies aériennes, .... stop trop c'est trop !...
a écrit le 03/11/2009 à 8:34 :
Bonjours, Les politiques ont facile a dire, Mais prenons le cas des élections, On fait une liste electorale et on place en tête de liste Mr. XX sans nom, cela pour le 1er tour. Même raisonnement que pour les employeurs. Bonne chance.
dalut
a écrit le 03/11/2009 à 7:29 :
Rappelons que ce qui va entrer en phase de test a été approuvé par la représentation nationale il y a 3 ans, mais comme souvent sans son sésame, le fameux décret d'application !! Donc on va tester un dispositif qui a été jugé suffisamment pertinent pour être accepté sous la forme d'un texte de loi, afin d'éventuellement peut-être un jour envisager de mettre cette loi en application ?!? de qui se moque-t-on ? Pourrait-on faire pareil avec les lois sarkozystes liberticides ? Pourrait-on tester le changement apporté à la constitution cette année avant de le mettre en application (vu que de toute façon il n'est pas appliqué, ça ne change rien au fond) ? Allons-y, on creuse les déficits, qu'est-ce qu'un petit test en plus ou en moins ? Rien de bien différent par rapport à un débat sur l'identité nationale en période de crise non ?
a écrit le 03/11/2009 à 6:17 :
c'est très bien ce CV anonyme car il est certain que de nombreuses personnes ne trouvent pas d'emploi à cause des préjugés (qui n'en a aucun ?........... mais je pense qu'il faudrait aussi soulever un autre problème : les CV pleins de mensonges....certains obtiennent des emplois parce qu'ils trichent sur leur CV....la tricherie ce n'est pas mieux que les préjugés

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :