Des dirigeants retenus par leurs salariés dans la Marne

 |   |  150  mots
Des salariés du fabricant de tissus pour automobiles PTPM retiennent des membres de la direction lundi pour les contraindre à de "réelles contreparties" concernant la réindustrialisation du site.

Les dirigeants du fabricant de tissus pour automobiles PTPM sont retenus par des salariés à Aÿ (Marne). "La direction de PTPM est enfermée dans les locaux et n'en sortira qu'en échange de réelles contreparties concernant la réindustrialisation du site", ont annoncé des salariés membres du comité d'entreprise.

Les salariés demandent de "vraies négociations" et accusent le groupe Trèves de ne faire "aucun effort quant à un véritable dialogue social". "Trèves ne souhaite pas mettre un sou de plus pour PTPM, ses 129 salariés et pour le bassin d'emploi (et) a mis un terme à la conciliation", poursuit le communiqué.

Le groupe Trèves avait annoncé en avril 2009 la fermeture du site PTPM d'Aÿ. Il avait également indiqué la fermeture du site de la Sodimatex à Crépy-en-Valois (Oise), dont les salariés ont menacé début avril de faire exploser une citerne de gaz.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2010 à 5:49 :
Il faut nationaliser toutes les industries et interdire l'artisanat en france, les bénéfices de ces industries seront partagès aux ouvriers. C'est le seul espoir pour la hausse du pouvoir d'achat de tous les français.
a écrit le 27/04/2010 à 4:58 :
Avec de tels procédés, c'est la fin du secteur industriel en France? Quel est, désormais, le secteur où les "Capitalistes" pourront investir sans danger... pour le plus grand profit des salariés?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :