Envoyer une lettre va coûter deux centimes de plus

 |   |  233  mots
Le prix du timbre pour l'envoi d'une lettre simple passera le 1er juillet de 56 à 58 centimes.

3,5%, c'est l'augmentation que La Poste a décidé d'appliquer aux envois de lettres simples ne dépassant pas 20 grammes. Le timbre le plus vendu en France - la marianne rouge - passera le 1er juillet de 56 à 58 centimes. Le tarif dit économique, avec un traitement non prioritaire du courrier, progresse également de deux centimes, pour passer de 51 à 53 centimes dès cet été.

La Poste n'avait pas augmenté le prix de ce timbre depuis 16 mois. Cette hausse significative est compensée par une augmentation moins importante de la plupart des autres tarifs postaux réglementés. Tout type d'envoi confondu, ils progressent de 1,6%, soit un peu moins que la limite fixée par l'Autorité de régulation du secteur. Fin 2008, l'Arcep a exigé de La Poste qu'elle n'augmente pas augmenter ses tarifs réglementés de plus de 2,3% par an entre 2009 et 2011.

"La hausse du prix du timbre n'aura qu'un faible impact sur les ménages: environ 0,10 euro par mois et par foyer, le courrier étant un poste de consommation très modéré dans leur budget", rappelle par ailleurs La Poste dans le communiqué annonçant cette augmentation.

Les entreprises, qui assurent près de 90% des volumes de La Poste, seront les moins touchées par cette hausse tarifaire. Le prix des envois de courrier publicitaire ou lié à la relation client n'augmentera pas et le tarif réservé aux PME ne progressera que de 0,6%
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/05/2010 à 10:50 :
Quelle manipulation! On fait croire à l'AREP que l'augmentation moyenne tarifaire est de 1.6%. C'est à dire dans le cadre réglementaire mais on oubli de faire la pondération par les volumes. Aussi les3.5% s'appliqueront sur un volume proportionnellement plus important et au final l'augmentation du C.d' Affaires sera bien supérieure au 1.6%. En plus les particuliers paieront pour les entreprises qui ont la possibilité de négocier leur tarif.
Hier à l'AG d'EDF H Proglio a implicitement confirmé que l'augmentation de tarif EDF avait permis de compenser la baisse de chiffre d'affaires avec le entreprises (qui elles ont négociées des baisses de tarif). Les particuliers ont ainsi compensé prés de 500 M? de C.A.
A l'AREP et au CRE: soit il y a de grands naifs soit ils sont de collusion avec ces entreprises.
Souvenez vous de l'affaire de l'augmentation des tarifs autoroutiers et de la manipulation découverte aprés coup!
a écrit le 17/05/2010 à 8:14 :
Pourquoi un tarif privilégié pour les entreprises et la pub?. Moins de pub dans les boîtes aux lettres serait pourtant un bien en terme écolo!
Ce qui est gênant dans cette augmentation ce n'est pas son impact sur le budget des ménages mais plutôt le message adressé à l'opinion. Autre problème la qualité du service se dégrade l'augmenation du tarif est donc difficile à avaler.
a écrit le 17/05/2010 à 5:45 :
Ces commentaires sont affligeants, on mesure bien la nullité en savoir et compréhansion économique de mes compatriotes...Toujours demagogues et poujadistes....
a écrit le 16/05/2010 à 8:23 :
je trouve ;inadmissible de toujours faire payer les petites gens comme moi et que les grosses fortunes s'enrichissent toujours plus et nous ; et bien tout augmente;et il ne faut rien dire mais subir je pense que le gouvernement devrait éssayé de vivre avec un salaire d'ouvrier pendant au moins 2 mois et là je pense qu'il comprendrait un peu mieux ce que nous vivons au quotidien
a écrit le 15/05/2010 à 13:43 :
Peut m'importe je paye de plus en plus par internet ,mais cette institution à peut être vécue
a écrit le 15/05/2010 à 6:37 :
L'illustration en dit long sur l'état de La Poste. Cette boîte du siècle dernier est un peu à l'image de l'entreprise : désuète.
a écrit le 15/05/2010 à 6:37 :
L'illustration en dit long sur l'état de La Poste. Cette boîte du siècle dernier est un peu à l'image de l'entreprise : désuète.
a écrit le 14/05/2010 à 21:31 :
Eh oui tout augmente : les timbres, l'énergie, les produits frais, les loyers... Et on essaie de nous faire croire qu'il n'y a pas d'inflation, pour éviter d'augmenter nos salaires et pour essayer de nous faire accepter des taux ridiculement bas sur le livret A (qu'on nous avait pourtant vanté comme un produit à 4%... encore une arnaque des banques).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :