Sarkozy s'explique sur la non-réforme de la dépendance

Dans un discours prononcé mercredi à l'occasion du 4ème anniversaire du plan Alzheimer, le chef de l'Etat a estimé que "traiter ce dossier de façon exhaustive dans le contexte actuel n'aurait pas été responsable".
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Nicolas Sarkozy n'a pas renoncé à une réforme de la prise en charge de la dépendance des personnes âgées mais ne la mettra en oeuvre que quand il pourra la financer "de façon crédible". Dans un discours prononcé mercredi à l'occasion du 4ème anniversaire du plan Alzheimer, le chef de l'Etat a estimé que "traiter ce dossier de façon exhaustive dans le contexte actuel n'aurait pas été responsable".

"Je le dis franchement: je me dois aussi de tenir compte également de contraintes financières extrêmement difficiles", a-t-il dit devant une assemblée de chercheurs et responsables médicaux. "J'assume tout à fait la décision que j'ai prise de décaler la réforme de la dépendance", a-t-il indiqué.

Alors que des annonces pour un coût de l'ordre du milliard d'euros étaient attendues pour le mois de septembre dernier, le Premier ministre, François Fillon, avait annoncé fin août le report à "début 2012" de ce projet un temps appelé à devenir une des dernières grandes réformes du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Début janvier, la ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot, a indiqué qu'il n'y aurait aucune nouvelles mesures sur la dépendance avant l'élection présidentielle.

"Je ferai cette réforme quand j'aurai les moyens de la financer de façon crédible et non pas pour créer un gouffre ou pour se trouver avec des structures dont on ne pourra pas payer le personnel, ou des structures où il y n'y aura pas assez d'encadrement et où on ne pourra faire face", a encore dit Nicolas Sarkozy.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 02/02/2012 à 16:59
Signaler
c'est vrai qu'il est préférable de lutter contre l'insécurité routière qui est le fait d eqq chauffard qu'on ne punit pas assez drastiquement plutot que de s'occuper d'un sujet qui va concerner chaque français à plus ou moins brève echéance. nos poli...

à écrit le 02/02/2012 à 16:58
Signaler
bravo mr Sarkosy !!! ma femme est atteint d'alzeimer, vous savez ce que c'est ? et vos histoire hospitalisation a domicile;;;c'est du vent ! aucune structure, il faut payer les auxiliaires de vie quand on en trouve. quand on pense que le vieillessemn...

à écrit le 02/02/2012 à 16:32
Signaler
le bilan des promesses ne fait plus recette______________________ ...____ l avenir c est la jeunesse bien instruite et respectueuse mais pas soumise

à écrit le 02/02/2012 à 13:46
Signaler
L'humain est a replacé au centre des préoccupations nationales et mondiales.

à écrit le 02/02/2012 à 12:18
Signaler
De grâce, permettez-moi de me gérer seul dans ce domaine qu'est la dépendance en fin de vie et ne m'imposez-pas (en particulier, ne me taxez pas) sur un sujet supplémentaire des choix qui ne seront pas les miens.

à écrit le 02/02/2012 à 11:49
Signaler
J'ai une idée : créer une TVA sociale. Appuyée sur la consommation.

à écrit le 02/02/2012 à 11:26
Signaler
Les malades et leur famille n'ont qu'à attendre un meilleur contexte économique pour être aidés... Ils n'avaient qu'à pas tomber malade pendant la crise ! La vraie raison, ce dossier est beaucoup trop épineux et le gouvernement s'est une nouvelle foi...

à écrit le 02/02/2012 à 11:00
Signaler
il sort des idées pour faire plaisir, sachant très bien que c'est iréaliste,mais cela fait généreux. Quand cela devient trop manifestement impossible il recule,mais il a fait plaisir: C'est sa façon à lui de faire de la "politique". Pour ne pas çetre...

à écrit le 02/02/2012 à 10:29
Signaler
Voila un sujet qui est une bombe à retardement dont on ne parle pas pendant la campagne et qu'il faudra quand même bien traiter un jour. actuellement les retraites d'un certain nombre de personnes leur permettent de faire face à ces dépenses mais dan...

le 02/02/2012 à 13:20
Signaler
il y a deja bcp de retraités qui ne joignent pas les deux bouts... un retraité qui vit seul et qui touchent 600e/ mois, comment fait il ??? apres son loyer.. . .

le 02/02/2012 à 17:42
Signaler
demande l'argent dans la rue

à écrit le 02/02/2012 à 9:44
Signaler
La dépendance coûte 6 milliards actuellement et un peu plus chaque année. Il faudra beaucoup de courage au prochain président pour faire une réforme impliquant plus les familles (obligation alimentaire) ou prélèvement sur la fiche de paye des salarié...

le 02/02/2012 à 13:21
Signaler
que 6 milliards??? combien coute le nouveau pentagone francais? combien est donné aux autres pays en soutien? et bien bien bien d'autres . . . . cette facture pourrait etre vite reglee si on le voulait ..

à écrit le 01/02/2012 à 22:27
Signaler
4 ans que ça dure... Tout ça pour ça... Jouer sur la maladie, la vieillesse et la dépendance des personnes, quelle attitude minable !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.