Nicole Bricq compte sur le sur-mesure pour relancer l'export

La ministre du Commerce extérieur a présenté lundi un plan un plan export couplant l'offre commerciale française avec les demandes des pays. Quatre thématiques ont été retenues: mieux se nourrir, mieux se soigner, mieux vivre en ville et mieux communiquer. Elles symboliseraient l'excellence française.

4 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)

Afin d?atteindre l?équilibre de la balance commerciale hors énergie en cinq ans, la ministre du Commerce extérieur a décidé de lancer un plan export couplant l?offre commerciale française avec les demandes des pays. Bref, il s'agit de faire du sur-mesure pour relancer l'export en misant sur les secteurs pour lesquels la demande mondiale est, et sera, forte et où «la France dispose d?un avantage compétitif en matière de qualité de l?offre et de prix», explique le ministère.

L'ensemble de la châine de valeurs est représentée

Associant les biens d?équipements, les produits destinés aux consommateurs ou usagers et les services, quatre stratégies seront très prochainement déployées pour couvrir les nouveaux besoins autour du «mieux vivre» qui font jour au niveau mondial. «Emergence de couches moyennes dans des pays en croissance, vieillissement de la population, urbanisation galopante? les pays font face à de nouveaux défis», observe le ministère.

Intitulée «Mieux se nourrir», la première stratégie intègre la qualité et la diversité des produits, la sécurité et traçabilité alimentaire, la diététique, mais aussi les équipements agricoles ou destinés à l?industrie agroalimentaire. Parmi les pays cibles, on peut citer la Chine, les Etats-Unis, le Japon, l?Allemagne, le Royaume-Uni mais aussi la Russie, la Tunisie, le Maroc, l?Algérie, le Brésil, Singapour, l?Arabie Saoudite, le Kazakhstan, l?Ukraine et le Mexique.

Pour aider les clients potentiels à «Mieux se soigner», la ministre compte sur les secteurs de la pharmacie, des dispositifs et des équipements médicaux, de la parapharmacie et de la cosmétique mais aussi sur les services de santé. Les pays visés sont quasiment les mêmes que ceux précédemment cités. Afin que le made in France permette de «Mieux vivre en ville», l?ingénierie urbaine, l?architecture, la construction et l?efficacité énergétique, les matériels et services environnementaux, les transports urbains sont réquisitionnés. La Chine, l?Inde, les Etats-Unis, l?Indonésie, le Vietnam, le Brésil et la Russie sont notamment dans le collimateur. Enfin, pour «Mieux communiquer», Nicole Bricq compte sur les secteurs des logiciels, du numérique embarqué, des composants et produits électroniques à haute valeur ajoutée, de la sécurité et les e-services. La plupart des pays industrialisés et des émergents puissants doivent être prioritairement chassés.

1 milliard à l?export = 10.000 emplois

Avec cette stratégie sectorielle, qui ressemble assez fortement à celle déployée depuis trois ans par Ubifrance, Bercy espère une hausse de 7% des parts de marché de la France d'ici 2017. «Aux côtés de nos grandes filières classiques - luxe, automobile, aéronautique, énergie?-, ces nouvelles priorités seront donc au centre de la stratégie française pour l?export. Celle-ci s?inscrit dans la démarche de structuration de l?offre française et de fédération des acteurs économiques voulues par le Premier Ministre dans la cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et de l?emploi», explique la ministre qui rappelle que qu?un milliard de plus à l?export, « c?est 10.000 emplois en France».

Pour appliquer cette stratégie, la ministre compte notamment sur la future Banque publique d?investissement (BPI) qui accompagnera 1.000 PME et Entreprises de taille intermédiaire (ETI) innovantes, sur les volontaires internationaux en entreprise (VIE) dont le nombre sera augmenté de 25% durant le quinquennat ? ils sont environ 7.000 aujourd?hui ?, sur la diplomatie économique et sur l?ensemble du réseau de l?équipe de France de l?export à l?étranger, notamment les conseillers du commerce extérieur.

Mobilisation générale !

«Les Régions, en lien avec les partenaires de l?export [chambres de commerce et d?Industrie, Ubifrance?] prépareront pour la fin du 1er trimestre 2013 des plans régionaux d?internationalisation des entreprises afin de mieux repérer et porter sur les marchés internationaux les entreprises en capacité de le faire», explique la ministre qui demande également à Ubifrance, «en plus d?un accompagnement sur mesure pendant trois ans des entreprises exportatrices, de mettre en place des référents pour chacun des quatre secteurs prioritaires définis ainsi que des référents SOPEXA et ADEPTA, et ce, dans chaque pays cible.

Pour mémoire, l?Association pour le développement des échanges internationaux de produits et techniques agroalimentaires (ADEPTA), accompagne le développement international des constructeurs d?équipements, des fournisseurs d?intrants, des experts et des bureaux d?étude pour l?agriculture et l?industrie agro-alimentaire. Outil privilégié du ministère de l?Agriculture, la Société pour l?expansion des ventes des produits agricoles et alimentaires (SOPEXA) a pour mission de promouvoir, en France et à l?étranger, les produits agricoles et alimentaires français.
 

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 04/12/2012 à 7:29
Signaler
Bricq, c'est bien elle qui s'est déjà fait virer de son précédent ministère ? La balance extérieure de la France ne mérite pas mieux que du 2nd choix?

le 04/12/2012 à 8:07
Signaler
Elle a fait 2 semaines seulement au Ministere de l'Environnement et une belle bourde, donc demise de ses fonctions et promue tout de suite et toute fraiche au Commerce Exterieur. C'est cela aussi le recyclage et la polyvalence des copains en France

à écrit le 04/12/2012 à 6:51
Signaler
Only in France : une ministre de l'export qui ne parle pas du tout anglais ! Viva France ! Vous etes merveilleux chers francais !

à écrit le 04/12/2012 à 5:59
Signaler
"mais aussi les équipements agricoles" ça c'est rigolo !!! tous les bons équipements agricoles sont allemands !!!!!

à écrit le 04/12/2012 à 5:51
Signaler
excellente mesure que ce plan export!mais avec quels moyens?l'état doit se donner les moyens de son ambition!pourquoi ne pas utiliser en partie la cottisation foncière des entreprises pour favoriser l'export?et si besoin est l'augmenter raisonableme...

le 04/12/2012 à 6:05
Signaler
avec quels moyens, mais avec vos gigantesques indemnités bien sûr, celles que vous ne méritez en aucun cas puisque vous ne foutez rien ! sans parler de vos retraites de rentiers !!!!! à quoi sert un élu : à aller au restaurant au frais du contribuabl...

le 04/12/2012 à 9:44
Signaler
parce que vous avez les moyens vous?

à écrit le 04/12/2012 à 4:55
Signaler
Tout d'abord lorsque l'on représente la France, pays qui est encore considérée comme le luxe et l'élégance, même si pour ce dernier point nous sommes de plus en plus grignoté, on commence par allez chez le coiffeur et on passe par la case relooking. ...

à écrit le 03/12/2012 à 22:17
Signaler
L'excellence française? Hahahahaha! Non, le crédo des bobos français oui! On est vraiment dirigé par des nuls dont le nombrilisme n'a de mesure que l'incompétence et l'ablation de la honte très jeune semble-t-il.

à écrit le 03/12/2012 à 21:27
Signaler
une BPI censée remplacer le capital privé matraqué par l énarchie faites comme nous : tirez vous de ce pays pour entreprendre

à écrit le 03/12/2012 à 20:36
Signaler
ils cassent les reins a tt le monde a coup de barre a mine, mais offrent les bequilles... merci bcp du fond du coeur, tt le monde rigole et va se mobiliser du fond de son centre de reeducation... lächerlich affen

le 04/12/2012 à 6:52
Signaler
+1, mais moi j'aime ce gouvernement car au bout de 6 mois il m'a rapporte +30% de clients (= chefs d'entreprises francais s'installant a l'etranger)

à écrit le 03/12/2012 à 20:05
Signaler
Que du vent, de l'esbrouffe et de l'agitation médiatique pour faire bonne figure

à écrit le 03/12/2012 à 19:09
Signaler
Ce "plan export" n'est-il que sémantique nouvelle appliquée à des axes (ou une "priorisation")déjà existants ? Ce n'est pas la plume, fût elle ministérielle, qui redonne de la compétitivité et prospecte les clients proches ou lointains.

à écrit le 03/12/2012 à 18:39
Signaler
Mais qui peut croire aux promesses funestes de nos dirigeants, qui, de droite à gauche, se montrent tous aussi incompétents les uns que les autres ???

à écrit le 03/12/2012 à 18:38
Signaler
C'est une blague? Ca fait plusieurs annees qu'Ubifrane est organise en filieres agro, sante et consommation, industrie et nouvelles technologies, Avec un referent par pays et par domaine. Le mega plan c'est d'appeler sante "Mieux se soigner", IT "Mie...

à écrit le 03/12/2012 à 18:05
Signaler
Encore un nouveau plan et une nouvelle usine à gaz. Nous vendons trop cher, nous sommes de mauvais vendeurs......cela depuis plusieurs années........ comment changer cela ?

le 03/12/2012 à 19:14
Signaler
C'est pas vraiment le cas. La France réussi quand même a se différencier grâce la qualité de ses produit et a la partie innovante. Pas mal d'entreprise FR sont leader niveau mondial. Je pense que pour dynamiser tout ca, il faut donner les moyens d'...

le 03/12/2012 à 20:40
Signaler
la france ne veut pas comprendre qu'elle ne vendra pas des porsches, vu qu'elle ne sait pas faire ( une renault a prix porsche, c'est pas une porsche; le francais confond low cost et low price, high cost et high price)............ les francais ont qu...

le 04/12/2012 à 9:41
Signaler
Qu'est-ce qu'un français sait faire à part geindre? hein? tan mieux si la France perd des marchés. elle ne les mérite pas. c'est bon pour les personnes réfléchies.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.