Le pétrole poursuit son repli

 |   |  209  mots
Le baril de brut est repassé sous la barre des 40 dollars ce lundi à New York. Le conflit gazier entre la Russie et l'Ukraine, dont la résolution pourrait être rapide, ne soutient plus les cours.

Le rebond des cours du pétrole du début d'année aura été de courte de durée. Après avoir brièvement franchi la barre des 50 dollars, le baril de brut a fortement rechuté la semaine dernière. Une tendance qui se poursuit ce lundi. A la clôture du New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" a perdu 3,24 dollars à 37,59 dollars.

Ce repli s'explique notamment par la reprise annoncée des livraisons de gaz russe vers les pays européens. La Russie a promis de rétablir ses acheminements via l'Ukraine ce mardi matin. Des observateurs de l'Union européenne seront déployés au long des gazoducs pour s'assurer que l'Ukraine ne détourne pas à son profit une partie des livraisons.

Dans le même temps, les craintes sur la demande mondiale restent toujours aussi vives, renforcées vendredi par la nouvelle détérioration du marché de l'emploi américain. Nourrissant le pessimisme ambiant, l'OCDE, l'office de coopération et de développement économique, a annoncé une baisse de 1,3 point en novembre de l'indicateur composite avancé de la zone qui réunit les pays les plus riches de la planète. Un chiffre qui annonce un "profond ralentissement" économique, indique l'OCDE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ou en esT la loi pour mettre a l amande les groupes pétroliers qui ne répercutent pas le prix de l essence au prix du baril?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le prix du baril en baisse veut dire activité économique en très forte baisse compte tenu des mesures prises par les pays producteurs qui devront réduire leurs dépenses et investissements. Dépenses et investissements des pays producteurs en baisse entraîne à son tour une activité en baisse et ainsi de suite...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la legere remonter du petrole brute a permis au petrolier d'aumenter les tarifs a la distribution deux apres la remontee du brute ,par contre le prix du baril repart a la baisse mais la les tarifs ne baisse pas!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout se passe comme si les consommateurs boudaient l'utilisation des carburants et feraient payer très cher la cupidité des pétroliers et des spéculateurs. Y a quand même une justice !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ai réduit ma consommation de gasoil de moitié,tout le village pratique le plus possible le covoiturage depuis cet été et ce n'est pas prés de changer cela nous amuse beaucoup.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A 36 DOLLARDS LE BRENT CE JOUR , LE PRIX A LA POMPE NE BAISSE PAS???? POURQUOI?? CE SONT LES PETROLIERS OU L'ETAT QUI NE JOUENT PAS LA TOLERANCE.IL FAUT ARRETER DE NOUS PRENDRE POUR DES DEMEURES.LA VACHE A GAS OIL A ASSEZ DUREE.RAS LE BOL .MALGRE CELA J'AI UN PLAISIR C'EST DE SAVOIR QUE L'ARBRE DE NOEL MIS EN PLACE CHEZ CERTAINS VOISINS NE LEUR RAPPORTE PLUS RIEN????????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :